Les plantes dépolluantes une bouf­fée d’air dans la mai­son

Pein­tures, colles, pro­duits d'entretiens… Nos intérieurs sont bien plus pol­lués que l'on ne peut l'ima­gi­ner. Des par­ti­cules chi­miques in­vi­sibles et no­cives s'in­vitent dans nos mai­sons ou ap­par­te­ments. Pour lut­ter contre cette pol­lu­tion in­té­rieure, une sol

Vivre Bio - - En Librairie -

Pour­quoi doit-on dé­pol­luer nos intérieurs ?

Pas de gaz d’échap­pe­ment dans nos sa­lons mais de la colle sur les murs, pas de mar­rés noires dans nos salles de bain mais des dé­ter­gents, pas non plus d’usine à char­bons dans nos chambres mais une ar­moire neuve… Au

tant d’élé­ments chi­miques qui viennent, sans que l’on s’en rende compte, pol­luer l’air de notre mai­son.

Pour­quoi parle-t-onde plantes dé­pol­luant es?

Ces par­ti­cules in­vi­sibles à l’oeil nus peuvent être par­ti­cu­liè­re­ment no­cives pour notre san­té. Mais pour lut­ter contre ces sub­stances dan­ge­reuses, la so­lu­tion est beaucoup plus simple qu’elle n’y pa­raît, en ef­fet, quelques plantes bien choi­sies peuvent suf­fire à as­sai­nir l’air de notre mai­son. Ces plantes, dites dépolluantes, vont ab­sor­ber les sub­stances no­cives et nous ain­si épar­gner quelques vi­rus mal­in­ten­tion­nés.

Com­ment fonc­tionnent-elles ?

Si la na­ture est sou­vent sur­pre­nante, elle peut aus­si être dif­fi­cile à com­prendre. Mais pour faire simple, ces plantes dépolluantes ab­sorbent les sub­stances no­cives pré­sentes dans l’air grâce à ses feuilles et les trans­forment en ma­tière or­ga­nique grâce à ses ra­cines. Une fois cette trans­for­ma­tion réa­li­sée, la plante re­jette du Co2, né­ces­saire à l’or­ga­nisme hu­main.

Com­ment les uti­li­ser ?

In­utile de trans­for­mer votre in­té­rieur en pé­pi­nière pour dé­pol­luer l’air. Des études scien­ti­fiques ont prou­vé qu’une plante pour 10m2 suf­fi­sait. Il est pré­fé­rable de les po­ser à même le sol, ou sur le bord des éviers, afin qu’elles ab­sorbent les par­ti­cules pré­sentes après le net­toyage.

Œ GRAND MÉ­NAGE ELÉPHANT À LA RESCOUSSE

Grand mé­nage en vue ? Eléphant vous vient en aide avec sa brosse à la­ver en fibres tam­pi­co ex­trê­me­ment ré­sis­tantes. Rien de tel pour un net­toyage op­ti­mal. Mieux en­core, sa forme cour­bée as­sure une par­faite prise en main.

 LE PLUMEAU

de la marque vous se­ra éga­le­ment d’une grande uti­li­té. Fa­bri­qué à par­tir de ma­tières na­tu­relles, nobles et ro­bustes al­liant qua­li­té, ef­fi­ca­ci­té et du­ra­bi­li­té, il est idéal pour les ob­jets fra­giles du quo­ti­dien tels que les bi­be­lots. Ce nou­veau plumeau cap­ture la pous­sière par ef­fet élec­tro­sta­tique.

Ž PAULETTE, LA TER­REUR DU MÉ­NAGE ! L’IRREMPLAÇABLE « AL­COOL MÉ­NA­GER PAULETTE »

net­toie et dés­in­fecte. Il règle leurs comptes à toutes les sa­le­tés et vi­laines bac­té­ries dans toute la mai­son (meubles, té­lé­com­mandes, éviers, plan de tra­vail, bai­gnoires…) En un cla­que­ment de doigts, il ren­dra vos vitres et mi­roirs plus étin­ce­lants que ja­mais tout en dif­fu­sant au choix un doux par­fum de citron ou d’eu­ca­lyp­tus.

 L'IMBATTABLE « SAVON DE MAR­SEILLE EN­RI­CHI AU BI­CAR­BO­NATE »

est le su­per hé­ros sur­puis­sant ! Il dés­in­cruste à fond toutes les sur­faces et dé­tache même les tex­tiles. Il ne s’avoue ja­mais vain­cu face à un mo­bi­lier de jar­din aban­don­né tout un hi­ver ou à une grille de bar­be­cue sale et ré­cal­ci­trante.

 MISEZ SUR LA TRANS­PA­RENCE AVEC ECOVER

Cir­cu­lez, il n'y a rien à voir. Le Net­toyant Vitres Ecover a été spé­cia­le­ment conçu pour ga­ran­tir un ré­sul­tat par­fait et un sé­chage ra­pide et sans marque. À l’in­té­rieur comme à l’ex­té­rieur, sa for­mule bio­dé­gra­dable éli­mine ra­pi­de­ment les traces de doigts et de sa­le­té, et ce sans odeurs chi­miques non iden­ti­fiables.

Œ  Ž  

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.