Comment iden­ti­fier les ali­ments à faible in­dice gly­cé­mique ?

Vivre Bio - - Des Lecteurs - Ca­ro­line, 43 ans

- Se fier au clas­se­ment des ali­ments en fonc­tion de l’élé­va­tion de gly­cé­mie (taux de sucre dans le sang) qu’ils en­traînent est un bon moyen de contrô­ler son poids et de pré­ser­ver sa san­té. C’est, en ef­fet, ce en quoi consiste l’in­dice gly­cé­mique (ou in­dex gly­cé­mique). Plus l’in­dex gly­cé­mique d’un ali­ment est éle­vé, plus ce­lui-ci va en­traî­ner une élé­va­tion ra­pide du glu­cose, donc une sé­cré­tion im­por­tante d’in­su­line et fi­na­le­ment l’aug­men­ta­tion de la sen­sa­tion de faim. Pour faire un rac­cour­ci, un ali­ment avec un in­dex gly­cé­mique im­por­tant pousse à man­ger da­van­tage et donc à prendre du poids. Mais il faut aus­si sa­voir qu’un même ali­ment peut avoir des in­dex gly­cé­miques dif­fé­rents en fonc­tion du trai­te­ment qu’il a su­bi. Par exemple, une cé­réale pas­sée par l’étape de pré-cuis­son in­dus­trielle a un in­dex gly­cé­mique su­pé­rieur à une cé­réale qui n’a pas été trai­tée de la sorte. On peut trou­ver le clas­se­ment des ali­ments par in­dex gly­cé­mique sur dif­fé­rents sites In­ter­net, no­tam­ment LaNu­tri­tion.fr, qui re­prend les tra­vaux de la spé­cia­liste en nu­tri­tion aus­tra­lienne Jen­nie Brand-Miller (Uni­ver­si­té de Syd­ney).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.