as­tuces pour de­ve­nir vé­gane

Rien ne sert de cou­rir, il faut par­tir à point ! Pas­ser en un clin d’oeil d’une ali­men­ta­tion « clas­sique » à un ré­gime ali­men­taire vé­gé­ta­lien n’est pas sans risques et se sol­de­ra très pro­ba­ble­ment par un échec. Le mieux donc est d’y al­ler pro­gres­si­ve­ment

Vivre Bio - - Bio -

De­man­der de l’aide : de­ve­nir vé­gane du jour au len­de­main est loin d’être une bonne idée sur­tout si vous aviez une ali­men­ta­tion om­ni­vore. En ef­fet, les risques de ca­rence sont bien réels, en­traînent de la fa­tigue et on fi­nit par re­prendre les vieilles ha­bi­tudes ! Mieux vaut donc se don­ner les moyens de de­ve­nir vé­gane et de le res­ter en de­man­dant de l’aide à ceux qui ont de l’ex­pé­rience en la ma­tière et qui se fe­ront un plai­sir de vous conseiller sur les ali­ments de sub­sti­tu­tion, les bons plans, les recettes, etc. Il existe plu­sieurs com­mu­nau­tés de vé­ganes sur In­ter­net, tour­nez-vous vers elles, de­ve­nez l’un des leurs !

Un re­pas à la fois : la règle est de prendre votre temps et de ne pas vous im­po­ser de chan­ge­ment dras­tique. Vous pou­vez ain­si « vé­ga­ni­ser » vos re­pas pro­gres­si­ve­ment. Un pe­tit-dé­jeu­ner vé­gan pen­dant une se­maine par exemple avant de pas­ser au dé­jeu­ner ve­gan et ain­si de suite. L’autre avan­tage de cette mé­thode est qu’elle vous per­met­tra de vous fa­mi­lia­ri­ser avec des ali­ments que vous n’aviez peut être ja­mais consom­més au­pa­ra­vant.

Un jour à la fois : l’idée est tou­jours la même, prendre le temps de vous ha­bi­tuer à votre nou­veau mode d’ali­men­ta­tion. Vous pou­vez com­men­cer par un lun­di vé­gan pen­dant une ou plu­sieurs se­maines (il n’y a pas de règle en la ma­tière, cha­cun peut adop­ter son propre rythme) avant de pas­ser à 2 jours vé­gans par se­maine et ain­si de suite.

Se fixer des ob­jec­tifs et se ré­com­pen­ser : Tant de points pour un re­pas ve­gan, tant d’autres pour toute re­cette réus­sie… pré­pa­rez une grille en vous fixant un ob­jec­tif heb­do­ma­daire. Une fois votre ob­jec­tif at­teint, il se­ra temps de vous ré­com­pen­ser en vous ache­tant un nou­veau livre de cui­sine vé­gane par exemple.

Chaque ali­ment qui sort laisse de la place à un ali­ment qui entre : cette mé­thode vous aide à de­ve­nir vé­gane pro­gres­si­ve­ment et à adop­ter de nou­velles ha­bi­tudes. L’idée est de rem­pla­cer chaque ali­ment non-vé­gane consom­mé par un nou­vel ali­ment vé­gane. Ain­si vous n’au­rez pas à je­ter et vous au­rez le temps d’adap­ter pro­gres­si­ve­ment votre liste de courses

Vé­gane chez soi : vous ne vous sen­tez pas en­core le cou­rage de ré­vé­ler votre vé­ga­nisme au monde et de ré­pondre à toutes les ques­tions que vos proches vous po­se­ront in­évi­ta­ble­ment ? Qu’à ce­la ne tienne, soyez in­dul­gent avec vous­même en vous au­to­ri­sant un écart le temps du dî­ner de fa­mille par exemple. L’idée est de com­men­cer à adop­ter une ali­men­ta­tion vé­gane chez-vous avant de pas­ser à l’étape sui­vante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.