Ça Com­mence Par Moi

et si ça com­men­çait par vous

Vivre Bio - - Green -

Pou­vez-vous nous pré­sen­ter votre pro­jet ?

« Mon nom est Ju­lien Vi­dal et j’ai lan­cé le 1er sep­tembre 2016 le pro­jet « Ça Com­mence Par Moi ». Sur in­ter­net, tous les jours pen­dant un an, je teste et j’adopte dans mon quo­ti­dien des ac­tions concrètes qui par­ti­cipent à la construc­tion d’un monde meilleur. Achats, nour­ri­ture, dé­pla­ce­ments, sor­ties, tout y passe! Et ce que je veux prou­ver, c’est que chan­ger le monde, tout le monde peut le faire. Pas be­soin de for­ma­tion par­ti­cu­lière ni d’avoir beau­coup de temps et/ou d’ar­gent. En­core mieux, ce dont je me rends compte après plus de 300 ac­tions tes­tées, c’est qu’en fait, chan­ger le monde, ça per­met de faire des éco­no­mies d’ar­gent, de ga­gner du temps et d’être plus heu­reux car on s’ap­pro­prie com­plè­te­ment sa vie et on est en adé­qua­tion avec ses va­leurs 24h/24h et 7j/7j! »

Comment est née l’idée du pro­jet? Où trou­vez-vous l’ins­pi­ra­tion pour vos di­verses ac­tions ?

« L’idée de « Ça Com­mence Par Moi » m’est ve­nue alors que je vi­vais aux Phi­lip­pines. En ef­fet, j’ai vé­cu à l’étran­ger pen­dant 7 ans, au dé­but pour les voyages, puis en­suite, en par­tant en mis­sions de so­li­da­ri­té in­ter­na­tio­nale. D’abord en Co­lom­bie puis en­suite à Ma­nille, aux Phi­lip­pines. Et c’est là-bas, en ré­flé­chis­sant à l’après, que j’ai eu l’idée du pro­jet. Je sa­vais que je vou­lais ren­trer en France pour pas­ser plus de temps avec mon en­tou­rage mais je vou­lais éga­le­ment avoir une vie avec du sens, dans la conti­nui­té de ce que j’avais vé­cu en tra­vaillant dans des ONG. Et je me suis dit : « et si en fait, construire un monde meilleur, ça ne dé­pen­dant pas seule­ment de notre tra­vail, mais éga­le­ment de tous nos gestes quo­ti­diens, de nos achats, de nos dé­pla­ce­ments, de notre ma­nière de nous culti­ver, etc…? ». Et du coup, j’ai pro­fi­té du fait de ne plus avoir vrai­ment d’ha­bi­tudes en France pour re­ques­tion­ner tout mon quo­ti­dien, cha­cun de mes gestes en me po­sant à chaque fois les 3 ques­tions sui­vantes: -Est-ce que c’est bon pour la pla­nète? -Est-ce que c’est bon pour les autres êtres hu­mains? -Est-ce que c’est bon pour moi? Et j’ai eu en­vie de par­ta­ger cet en­ga­ge­ment avec d’autres per­sonnes à tra­vers un site web pour en­ga­ger une spi­rale po­si­tive, me for­cer à pro­duire un conte­nu de qua­li­té sur la du­rée et m’ins­pi­rer d’autres ac­teurs du chan­ge­ment! C’est comme ça que le site ca­com­men­ce­par­moi.org est né! Pour trou­ver toutes ces idées, j’ai d’abord beau­coup dis­cu­té du su­jet avec mes amis. Puis en­suite, j’ai com­plè­te­ment re­pen­sé mon ac­cès à l’in­for­ma­tion pour re­ce­voir plus d’ac­tua­li­tés po­si­tives mais aus­si da­van­tage d’exemples concrets de per­sonnes qui agissent dé­jà au quo­ti­dien pour construire un monde meilleur. »

Vous avan­cez que les ac­tions peuvent être me­nées même avec un em­ploi du temps ser­ré, pou­vez-vous nous en dire da­van­tage ?

« Tout à fait. De­puis que j’ai lan­cé le pro­jet « Ça Com­mence Par Moi », je tra­vaille en tant que co­or­di­na­teur d’équipes et de pro­jets chez Unis-Ci­té. J’en­cadre tous les jours 25 jeunes en Ser­vice Ci­vique, c’est un mé­tier très pre­nant mais pas­sion­nant! Et puis quand je rentre chez moi j’ai en­core une ou deux heures de bou­lot pour mon site puisque je dois creu­ser les idées, écrire les ar­ticles et sur­tout ap­pli­quer les ac­tions di­rec­te­ment dans mon quo­ti­dien. Pour­tant, mal­gré ce rythme très in­tense j’ai en­core du temps pour mes amis, ma com­pagne et pour faire ce que j’aime. Au dé­but de ce grand chan­ge­ment, bien sûr, on passe beau­coup de temps à mettre en place ses nou­velles ha­bi­tudes, mais une fois que c’est fait, les choses de­viennent as­sez simples. Je fais les courses à cô­té de chez moi dans un su­per­mar­ché co­opé­ra­tif une fois toutes les deux se­maines. Je tra­vaille pas loin de chez moi et je m’y rends en vé­lo. Et puis, je n’ai pas de té­lé ce qui me fait ga­gner 3 heures chaque jour! »

Pour­riez-vous nous don­ner un aper­çu de vos fu­tures ac­tions ?

« Dans les pro­chaines se­maines, je vais creu­ser le su­jet des va­cances so­li­daires, en­ga­gées et res­pec­tueuses

de l’en­vi­ron­ne­ment! Car je suis per­sua­dé que voya­ger est un ex­cellent moyen de se dé­ve­lop­per en tant qu’in­di­vi­du et de mieux com­prendre et va­lo­ri­ser les autres cultures. À la fois, le tou­risme peut vite « dé­ra­per » alors qu’il peut être ver­tueux, mettre en avant les trans­ports doux et vrai­ment per­mettre la ren­contre. Et puis je vais aus­si amé­na­ger un peu mon chez moi pour qu’il soit plus vert. Je vais par exemple construire une jar­di­nière pour y faire pous­ser des lé­gumes ou en­core mettre des plantes dé­pol­luantes dans mon sa­lon. » de l’ha­bi­tuel dis­cours mo­ra­li­sa­teur et ca­tas­tro­phiste qu’on en­tend dès qu’on aborde les ques­tions en­vi­ron­ne­men­tales. Et j’ai l’im­pres­sion que ça marche. Moi ce que je veux dire c’est que « chan­ger le monde, c’est co­ol et ça rend heu­reux »! Nous avons tous un énorme pou­voir dès qu’il s’agit de faire bou­ger les choses et construire un monde meilleur. Re­pre­nonsle. Bien sûr, tout le monde ne part pas avec les mêmes atouts mais peu im­porte, l’im­por­tant c’est d’avan­cer. Tant pis si nous ne sommes pas par­faits et que nous vi­vons avec des contra­dic­tions au quo­ti­dien. Même moi, après plus de 300 ac­tions, il y a en­core des choses qu’il faut que je change mais j’avance et je pense que c’est ce qui compte vrai­ment. À nous de pro­po­ser une nou­velle ma­nière de vivre en­semble! »

Pro­jet à la fois am­bi­tieux et réa­liste, « Ça Com­mence Par Moi » a été lan­cé voi­là un an par Ju­lien Vi­dal, un jeune homme convain­cu que cha­cun d’entre nous peut faire du bien à la pla­nète et à ses ha­bi­tants en chan­geant ses ha­bi­tudes de consom­ma­tion et en adop­tant une at­ti­tude po­si­tive. Ob­jec­tif : re­don­ner aux gens le pou­voir de chan­ger le monde à leur échelle sans pré­ten­tion ni grands dis­cours. Ren­contre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.