Ces ali­ments qui rendent heu­reux

5 ali­ments qui rendent heu­reux

Vivre Bio - - Sommaire -

Dame Na­ture est si bien faite qu'elle nous offre des fruits, lé­gumes, graines et autres pro­duits dont les ef­fets sur la san­té phy­sique et sur le mo­ral sont ex­tra­or­di­naires. Ali­ments qui nous per­mettent de faire le plein de vi­ta­mines, mi­né­raux, acides gras… bien­fai­teurs à tous les ni­veaux .

1L'avo­cat Consi­dé­ré à tort comme un fruit gras à consom­mer de ma­nière ex­cep­tion­nelle, l'avo­cat est un ali­ment très in­té­res­sant. Il est d'abord riche en vi­ta­mines B, ce qui le rend bé­né­fique pour le sys­tème ner­veux. L'avo­cat l'est éga­le­ment en cal­cium, po­tas­sium et magnésium connus pour leurs ef­fets an­ti-stress. Ce fruit reste sur­tout ex­tra­or­di­naire pour sa com­po­si­tion en ty­ro­sine, un acide ami­né aux in­nom­brables bien­faits (res­tau­ra­tion des res­sources cog­ni­tives uti­li­sées pour aug­men­ter la mé­moire de tra­vail, aug­men­ta­tion des ni­veaux de do­pa­mine dans le cer­veau, amé­lio­ra­tion des symp­tômes de la dé­pres­sion…)

2La ba­nane Pour avoir la pêche, man­gez la ba­nane ! Ce fruit booste non seule­ment le corps grâce aux sucres na­tu­rels qu'il contient mais il per­met sur­tout de sti­mu­ler la pro­duc­tion de sé­ro­to­nine. Sé­cré­té na­tu­rel­le­ment, ce mes­sa­ger chi­mique du sys­tème ner­veux cen­tral est bien utile car un taux anor­ma­le­ment bas de sé­ro­to­nine est gé­né­ra­le­ment as­so­cié à des com­por­te­ments agres­sifs et im­pul­sifs.

3La sar­dine La par­ti­cu­la­ri­té de la sar­dine est sa te­neur en Omé­ga-3. Ces acide gras ne sont pas syn­thé­ti­sés par notre corps et doivent donc être ap­por­tés par des ali­ments spé­ci­fiques. Par­mi ces Omé­ga-3 fi­gure le DHA, un acides gras po­ly­in­sa­tu­ré qui au­rait des ver­tus an­ti-âge, comme le ra­len­tis­se­ment du dé­clin cog­ni­tif ain­si qu'un ef­fet pro­tec­teur contre les ma­la­dies neu­ro­dé­gé­né­ra­tives. Vieillis­sons se­reins !

4Le cho­co­lat noir Le cho­co­lat est peut-être un pur bon­heur pour les pa­pilles, il l'est sur­tout pour ses nom­breuses ver­tus. Par exemple, les fla­vo­nols du ca­cao sti­mu­le­raient la fonc­tion cog­ni­tive, ce qui per­met­trait de re­tar­der le dé­clin lié à l'âge. Le cho­co­lat noir contient éga­le­ment de la ca­té­chine, une mo­lé­cule de la fa­mille des fla­vo­noïdes. Celles-ci contri­bue­raient à notre bon­heur grâce à leurs pro­prié­tés an­ti­oxy­dantes et pro­tec­trices contre des pa­tho­lo­gies chro­niques (os­téo­po­rose, dia­bètes, etc.).

5Le chou Si vous n'êtes pas vrai­ment pas­sio­né(e)s par le chou, sa­chez qu'il fait par­tie des ali­ments du bon­heur. En ef­fet, ce lé­gume contient du tryp­to­phane, un acide ami­né non syn­thé­ti­sé par l'or­ga­nisme mais qui entre dans la syn­thèse de la sé­ro­to­nine. Ce neu­ro­trans­met­teur nous aide non seule­ment à lut­ter contre la dé­pres­sion mais fa­ci­lite éga­le­ment l'en­dor­mis­se­ment. De quoi nous lais­ser ten­ter par une sa­lade ou une soupe au chou !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.