PARADE SO­LAIRE

Parade Cet été, on ne se so­laire crème plus ba­si­que­ment sur la plage. On dé­ploie en amont des pour in­té­grer as­tuces la pro­tec­tion so­laire dans sa rou­tine beau­té. Nou­veaux gestes en vue.

VOGUE Paris - - CONTENTS - Par Mé­la­nie De­fouilloy, pho­to­graphe Hen­rik Pu­rienne

Cet été, on dé­ploie des as­tuces en amont de la plage pour in­té­grer la pro­tec­tion so­laire dans sa rou­tine beau­té.

Parce qu’ap­pli­quer de la crème so­laire est tou­jours un peu bo­ring, les la­bos tentent d’in­ven­ter de nou­veaux gestes so­laires, plus pra­tiques, plus lé­gers, plus amu­sants. Oli­vier Dou­cet, vice-pré­sident re­cherche & dé­ve­lop­pe­ment de Lan­cas­ter, parle car­ré­ment d’un «de­voir ! C’est notre rôle d’ima­gi­ner des for­mules adap­tées aux nou­velles ha­bi­tudes et en­vies des femmes. D’où l’ar­ri­vée de ces pro­duits hy­brides, no­mades et in­tui­tifs.» C’était d’ailleurs tout le pro­pos de Marc Ja­cobs en créant Sha­me­less : «L’idée d’un fond de teint 2 en 1 qui laisse trans­pa­raître le grain na­tu­rel de la peau et dans le­quel on a ajou­té une nou­velle gé­né­ra­tion de pig­ments an­ti-UV flash free.» Pour Au­ré­lie Guyoux, di­rec­trice scien­ti­fique Es­the­derm, «la sa­cro-sainte crème so­laire est même en train de dis­pa­raître au pro­fit de soins per­son­na­li­sés qui s’adaptent au mode de vie de cha­cune». D’où cette nou­velle gé­né­ra­tion de pro­tec­tion cel­lu­laire, ex­plique Édouard Mau­vais-Jar­vis, di­rec­teur de la com­mu­ni­ca­tion scien­ti­fique et de l’en­vi­ron­ne­ment Dior, «dont le fac­teur dé­ter­mi­nant est la sim­pli­ci­té d’usage, por­tée par une com­bi­nai­son for­mule-pa­cka­ging in­no­vante. Ce qui ouvre le champ des pos­sibles à de nou­veaux sque­lettes de tex­tures ré­vo­lu­tion­naires».

Une crème so­lide (non pou­drée) à glis­ser dans À son l’éponge sac qui, dé­po­sée par ta­po­te­ments sur les bom­bés du vi­sage, évite les sur­chauffes les jours de grand so­leil. Sun Sen­si­tive Com­pact Crème In­vi­sible SPF50, Lan­cas­ter, 28,90 € (chez Ma­rion­naud).

En­fin un cu­shion lé­ger, qui dis­si­mule le teint en Dans trans­pa­rence un cous­sin mais ga­ran­tit une vraie pro­tec­tion du ma­tin jus­qu’au soir. Ici, la for­mule gor­gée d’eau as­sure une hy­dra­ta­tion pen­dant 24 heures non-stop, et par ri­co­chet, une mine toute rose écla­tante de san­té. Ever­las­ting Cu­shion SPF50, Cla­rins, 43 €.

Une simple goutte de ce bou­clier ur­bain à la tex­ture éva­nes­cente En base met la peau sous bulle pour la pro­té­ger des UV et de toutes les par­ti­cules pol­luantes qui nous agressent en ville. L’ef­fet base de ma­quillage en prime. Aqua Ur­ban SPF50, Ga­lé­nic, 35 €.

Avec cette eau pro­tec­trice toute fraîche hau­te­ment En splash hy­dra­tante, la sen­sa­tion d’une peau nue au so­leil (sans une once de ma­tière!) est sur­pre­nante au dé­but mais dé­li­cieu­se­ment ad­dic­tive. Eau de Pro­tec­tion So­laire SPF30, Vi­chy, 20,50 €.

Plon­ger dans ce nuage de na­no­gout­te­lettes Ver­sion em­brun d’huiles sti­mule la mé­la­nine, pré­vient la déshy­dra­ta­tion et contre les dom­mages de 100 % du spectre so­laire. Adap­ta­sun Brume Soyeuse Pro­tec­trice Corps So­leil Mo­dé­ré, Es­the­derm, 47 €.

En plus de fixer le ma­quillage et de ma­ti­fier les En brillances, nuage cette brume en for­mat XS re­charge notre pro­tec­tion so­laire avant un dé­jeu­ner en ter­rasse. De­fense Re­fresh SPF50, Su­per­goop, 10,90 € (chez Se­pho­ra).

Lorsque Dior trans­forme son lait en brume, la En tex­ture bruine sa­ti­nante est hau­te­ment sen­suelle et le par­fum chaud en­ivre les sens. Bref, l’équa­tion par­faite d’un so­laire si­glé. Lait en Brume SPF30, Dior Bronze, 39,50 €.

Pour la pre­mière fois en ver­sion en­cap­su­lée dans Sel­fie un proof fond de teint, la pro­tec­tion SPF25 de la for­mule est ga­ran­tie sans re­flet blanc sous les flashs. Sha­me­less SPF25, Marc Ja­cobs Beau­ty, 41 € (chez Se­pho­ra).

Une ca­pe­line cel­lu­laire qui illu­mine la peau Fa­çon dès flou­teur les pre­miers rayons en fai­sant res­sor­tir son éclat na­tu­rel avec un pig­ment mi­né­ral in­fluant sur la lu­mière rouge. Les Beiges Em­bel­lis­seur Belle Mine SPF30, Cha­nel, 43 €.

La fu­sion des genres entre un pro­duit so­laire Dans un et an­ti-âge un an­ti-âge pour lu­ter chaque jour contre la gly­ca­tion et l’élas­tose in­duites par les UV. Sun­leÿa G.E. SPF30, Sis­ley, 175 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.