IO Tillett Wright:

VOGUE Paris - - LIVRES -

Dar­ling Days (Seuil) Pho­to­graphe, écri­vain, ami d’Am­ber Heard et de toute une clique de filles bran­chées à Los An­geles, porte-pa­role de la com­mu­nau­té LGBT aux États-Unis, IO Tillett Wright est né fille et a dé­ci­dé dès ses pre­mières an­nées d’école qu’il était un gar­çon. C’est ce mo­ment char­nière de sa vie que ra­content ses mé­moires, Dar­ling Days, de sa nais­sance à son éman­ci­pa­tion de ses pa­rents dans le New York rock et ar­ty des an­nées 80. Son père, un ar­tiste proche de Bas­quiat, met­tra vite les voiles ; sa mère, pho­to­gra­phiée par Nan Gol­din (la mar­raine de IO), longue liane blonde poi­gnante, pau­mée, ac­cro aux mé­docs et grande gueule abu­sive, vit sur Bo­we­ry, le quar­tier des SDF, des ca­més et du CBGB. En res­sus­ci­tant ce New York sau­vage et son en­fance hors normes, IO Tillett Wright en pro­fite pour dé­zin­guer toutes les conven­tions, tous ces confor­mismes qui en­ferment les êtres dans une l’in­jonc­tion d’une iden­ti­té. (Tra­duc­tion de l’amé­ri­cain par Charles Re­cour­sé.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.