Fran­cine Prose :

VOGUE Paris - - LIVRES -

Peg­gy Gug­gen­heim. Le choc de la mo­der­ni­té (Tal­lan­dier). Riche hé­ri­tière, prê­tresse de l’art mo­derne, col­lec­tion­neuse au goût sûr qui épou­sa Max Ernst et lan­ça Jack­son Pol­lock, Peg­gy Gug­gen­heim (1898-1979) vue par Fran­cine Prose – une pro de la bio­gra­phie – de­vient une femme tou­chante, ju­gée sou­vent dis­gra­cieuse par les autres, se trou­vant laide elle-même, usée par ses amours mal­heu­reuses. Fran­cine Prose se base sur les écrits de son su­jet et de ceux qui la cô­toyèrent et ra­con­tèrent leur vie pour tra­cer le por­trait d’une gé­né­ra­tion aux moeurs sexuelles aus­si libres que l’art qu’elle ré­in­vente, meur­trie par la guerre. De New York à Pa­ris en pas­sant par Ve­nise, on re­vi­site toutes les étapes de plu­sieurs avant-gardes cô­té coulisses pour dé­cou­vrir ce qui se jouait et se dé­jouait en ma­tière de sen­ti­ments et de dé­cep­tions hu­maines der­rière l’his­toire de l’art. (Tra­duit de l’amé­ri­cain par Oli­vier Le­bleu.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.