L’HO­RO­SCOPE

VOGUE Paris - - News - Par Shel­ley von Strun­ckel

Vos Bé­lier pro­jets 20 mars d’ave­nir — 19 com­mencent avril en­fin à prendre forme. Au lieu de vous or­ga­ni­ser dans la pré­ci­pi­ta­tion, ex­plo­rez les op­tions exis­tantes, aven­tu­rez-vous en ter­ri­toire neuf en termes de per­sonnes et d’idées. L’in­sa­tis­fac­tion me­nace de do­mi­ner au dé­but, mais les choses fe­ront sens d’ici la Pleine Lune en Bé­lier du 25 sep­tembre et se ré­vé­le­ront bien­tôt aus­si pro­met­teuses que sou­vent in­at­ten­dues. En­suite, le monde vous pa­raî­tra plus vaste et plus ex­ci­tant. Mal­gré Tau­reau la 20 confu­sion avril – 20 de mai ces der­niers mois, n’es­sayez pas de res­sus­ci­ter vos dis­po­si­tions pas­sées, concen­trez-vous plu­tôt sur des idées nou­velles et voyez ce­la comme un ga­lop d’es­sai. Vous pour­rez ain­si vous concen­trer sur les le­çons qu’elles vous ap­prennent au lieu de vous in­quié­ter de leur per­ma­nence. En temps nor­mal, vous vi­se­riez la sta­bi­li­té, mais ces ex­plo­ra­tions vous pré­parent à des évé­ne­ments dé­ter­mi­nants pour l’ave­nir au­tour de la Pleine Lune en Tau­reau de la fin oc­tobre. Vous Gé­meaux avez de 21 mai l’ima­gi­na­tion – 20 juin et sa­vez l’uti­li­ser pour faire face aux chan­ge­ments. Mal­gré les nom­breux re­tour­ne­ments des der­niers mois, en sep­tembre votre at­ten­tion se dé­place. Vous vous oc­cu­pe­rez de ques­tions pra­tiques mais étu­die­rez aus­si des ac­ti­vi­tés ou des lieux in­con­nus et in­tri­gants. Tout ce­ci in­fluence jus­qu’à vos re­la­tions in­times, en les ap­pro­fon­dis­sant, voire en ins­cri­vant des en­fants à l’ordre du jour. Si vous êtes en quête d’af­fec­tion, les évé­ne­ments vous condui­ront dans la bonne voie. Après Can­cer plu­sieurs 21 juin – mois 21 juillet sou­vent ha­le­tants, vous pou­vez en­fin com­men­cer à mettre de l’ordre dans dif­fé­rents as­pects de votre mode de vie. Il y a eu de nom­breux chan­ge­ments, mais vous consta­tez que vous êtes mieux lo­tie qu’avant, et de bien des fa­çons. Res­tez flexible. Si vous de­vez prendre des dis­po­si­tions, veillez à ce qu’elles soient tem­po­raires puis com­men­cez à ex­plo­rer de nou­velles idées, si far­fe­lues soient-elles. Elles for­me­ront bien­tôt un pan émo­tion­nel­le­ment en­ri­chis­sant de votre vie. Ceux Lion 22 qui juillet pensent – 22 que août vous al­lez for­cé­ment tom­ber d’ac­cord avec eux ou vous confor­mer à leurs plans vous agacent. Ex­pri­mez vos sen­ti­ments, de­man­dez-leur aus­si ce qui mo­tive leur ré­flexion. Leurs ré­ponses vous éclai­re­ront et pour­raient même élar­gir votre ho­ri­zon de ma­nière in­at­ten­due. Ce­la vous pré­pare à des chan­ge­ments brusques et po­ten­tiel­le­ment dé­sta­bi­li­sants dans vos ar­ran­ge­ments ac­tuels ou vos pro­jets d’ave­nir dans la deuxième quin­zaine de sep­tembre. Mieux, vous abor­de­rez avec l’es­prit ou­vert des offres que vous au­riez re­fu­sées en temps nor­mal. Vierge Pre­nez 23 août des – risques, 22 sep­tembre vous ne le re­gret­te­rez pas. Vous ne lâ­che­riez ja­mais des ar­ran­ge­ments ou des pro­jets d’ave­nir so­lides sans sa­voir ce qui vous at­tend. C’est pour­tant ce à quoi vous ont obli­gée de brusques évé­ne­ments. En fait, ils ouvrent la voie à des chan­ge­ments dé­clen­chés par la Nou­velle Lune en Vierge du 9 sep­tembre. Bien qu’ils fassent sou­vent sens, cer­tains vous sem­ble­ront ir­réa­listes, voire im­pru­dents. Au mi­ni­mum, don­nez suite. En quelques mois, voire quelques se­maines, les plus in­quié­tants pour­raient conduire à de réels pro­grès. Par Shel­ley von Strun­ckel. Vous Ba­lance avez 23 le sep­tembre don de trou­ver – 22 le oc­tobre juste mi­lieu entre di­plo­ma­tie et fer­me­té. Mais comme vous af­fron­tez l’in­fluence de dé­ve­lop­pe­ments per­tur­bants, le tact est d’au­tant plus es­sen­tiel. Pre­nez le temps qu’il faut, de­man­dez leur opi­nion aux autres, ras­sem­blez les in­for­ma­tions né­ces­saires. Tout ce­ci vous pro­fite aus­si. L’en­trée du So­leil en Ba­lance le 23 et, plus en­core, la Nou­velle Lune dans votre signe au dé­but oc­tobre pour­raient ré­vo­lu­tion­ner votre pen­sée, au point que vous se­rez sou­la­gée de sa­voir vos op­tions tou­jours ou­vertes. Des Scor­pion idées 23 ou oc­tobre offres for­mi­dables – 21 no­vembre sont bien­ve­nues, mais cet ex­cès de chance vous in­quiète. Pour­tant, entre le gé­né­reux Ju­pi­ter en Scor­pion et la sen­sa­tion­nelle confi­gu­ra­tion pla­né­taire ac­tuelle, la si­tua­tion est aus­si fa­vo­rable qu’elle en a l’air. Les choses évo­luant tou­jours, veillez à ce que vos plans soient as­sez souples pour s’adap­ter à des chan­ge­ments aus­si sur­pre­nants qu’heu­reux. Dans quelques se­maines, vous com­pren­drez qu’il s’agit d’un rêve de­ve­nu réa­li­té, bien que sous une forme in­at­ten­due. Sa­git­taire Sa­git­taire et 22 signe no­vembre de feu, – vous 20 dé­cembre voyez chaque pro­jet comme une expérience. Et si des amé­lio­ra­tions sont pos­sibles, vous fe­rez en sorte de les apporter. Mais les per­sonnes à qui vous avez af­faire sont plus pru­dentes et n’aiment pas les ex­plo­ra­tions va­riées et ap­pro­fon­dies qui vous sont na­tu­relles. En sep­tembre, ce­la de­man­de­ra du tact et de la per­sua­sion et risque de vous ra­len­tir. Mal­gré tout, les idées qui vous viennent en ré­flé­chis­sant à ce que vous al­lez dire pour­raient vous faire éco­no­mi­ser du temps et de l’ar­gent et amé­lio­rer énor­mé­ment ces plans. Les Ca­pri­corne grands chan­ge­ments 21 dé­cembre ne – 19 vous jan­vier dé­rangent pas. En re­vanche, la ra­pi­di­té du tem­po laisse peu d’oc­ca­sions de re­cueillir ou vé­ri­fier des in­for­ma­tions. C’est in­quié­tant, mais il existe une autre op­tion: comp­ter sur votre puis­sante in­tui­tion. Pour­tant, parce qu’elle re­lève de l’ins­tinct et non de don­nées concrètes, vous êtes cir­cons­pecte. Quand vous au­rez com­men­cé à l’ex­plo­rer et à lui faire confiance, vous n’au­rez plus au­cun mal à re­con­naître les si­tua­tions pro­met­teuses, et sur­tout les in­di­vi­dus qui pour­raient conver­tir ce qui s’an­nonce en quelque chose de ma­gique. Si Ver­seau les der­niers 20 jan­vier mois se – 17 sont fé­vrier ré­vé­lés dé­sta­bi­li­sants, ils ont aus­si li­vré des idées for­mi­dables sur ce qui fonc­tionne ou non dans votre vie et ce qui doit chan­ger. De même, vous ré­flé­chis­sez à votre ave­nir, mais la confu­sion am­biante vous a em­pê­chée de conver­tir ces idées en ac­tion. Le re­tour du cou­ra­geux Mars en Ver­seau le 11, pour deux mois, éclair­cit vos idées mais ouvre aus­si la voie à vos ini­tia­tives. Agis­sez vite, sa­chant que vous pour­rez af­fi­ner vos plans à me­sure que vous pro­gres­se­rez. Ré­soudre Pois­sons 18 les fé­vrier drames – – 19 per­son­nels, mars mais sur­tout im­pli­quant au­trui – dé­clen­chés par la Pleine Lune en Pois­sons de la fin août va prendre du temps. Donc, les ré­gler et apai­ser les in­di­vi­dus concer­nés se­ra l’un de vos prin­ci­paux pro­jets pen­dant la ma­jeure par­tie de sep­tembre. C’est une bonne chose. En ef­fet, ce­la vous donne l’oc­ca­sion d’exa­mi­ner des ar­ran­ge­ments sans rap­port mais po­ten­tiel­le­ment gê­nants et d’en dis­cu­ter. N’ayez pas peur de fâ­cher, soyez au­da­cieuse. Ce se­ra plus fa­cile, et les autres vous se­ront re­con­nais­sants d’avoir eu le cou­rage de faire face.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.