7 200 ki­lo­mètres de bon­heur

Voile Magazine - - La Une - Fran­çois-Xa­vier de Cré­cy

En fait, le chiffre va­rie entre 5 850 et 7 330 ki­lo­mètres, se­lon que l’on se fie à l’IGN ou aux ser­vices car­to­gra­phiques amé­ri­cains. In­ca­pables de choi­sir entre l’un ou l’autre, comme on choi­sit – c’est d’ac­tua­li­té – entre la po­lice et les ma­ni­fes­tants, nous avons op­té pour 7 200, un chiffre rond mais quand même im­pres­sion­nant et for­cé­ment sé­rieux, puis­qu’il émane de la Mis­sion In­ter-Ser­vices de la Mer et du Lit­to­ral. 7 200 ki­lo­mètres c’est, se­lon cette ad­mi­nis­tra­tion, le li­néaire des côtes fran­çaises. Li­néaire dé­ve­lop­pé s’en­tend, c’est-à-dire « avec an­frac­tuo­si­tés ». Or ça tombe bien, c’est ce qu’on pré­fère nous, dans la côte, les an­frac­tuo­si­tés, les criques, les pe­tites baies et toutes les ca­chettes que peut of­frir ce mer­veilleux dé­dale de sable et de roche qui en­toure notre ter­ri­toire. Là où fi­nit la terre et où com­mence le bon­heur d’être en mer, en marge des cer­ti­tudes géo­gra­phiques et sans autre em­prise géo­lo­gique que celle de l’ancre dans le sol… avec en prime une en­ca­blure de re­cul sur un pays et une époque qui gagnent par­fois à être vus de loin. Ce lit­to­ral est une mer­veille et na­tu­rel­le­ment, un hé­ri­tage à pré­ser­ver. Mais at­ten­tion aux abus d’une po­li­tique qui tend à sanc­tua­ri­ser les sites… Nous l’avions sou­li­gné il y a quelques mois en rap­por­tant cette anec­dote vé­cue lors d’un es­sai du cô­té de Port-Cros. Un garde du parc na­tio­nal nous me­na­çait d’une lourde amende, non pour avoir sa­li ou dé­gra­dé les lieux… mais pour avoir pris des pho­tos. Il sem­ble­rait que le simple fait de cap­tu­rer des images, y com­pris des images sus­cep­tibles de faire ai­mer les îles d’Or et rendre hom­mage à la pro­tec­tion dont elles sont l’ob­jet de­puis plus de cin­quante ans, soit dé­sor­mais sou­mis à une au­to­ri­sa­tion écrite préa­lable. On croit rê­ver. Un parc na­tio­nal est à tout le monde, non ? Alors aux an­nexes et aux rames, ci­toyens ! Usez de votre droit à la grève, plan­tez vos pioches dans le sable, po­sez vos coques sur l’es­tran… C’est à nous de faire vivre le lit­to­ral du plus beau pays du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.