Bon dé­part pour la Mi­ni

Voile Magazine - - Actus -

ELLE ETAIT PAL­PABLE dans le bas­sin des Cha­lu­tiers, au Vieux-Port de La Ro­chelle, cette émo­tion des grands dé­parts, ce cock­tail dé­ton­nant d’ap­pré­hen­sion et d’ex­ci­ta­tion qui brillait dans tous les re­gards, ceux des skip­pers, des proches, des co­pains, des simples ba­dauds. Il y avait ceux qui étaient fin prêts, ceux qui plon­geaient à la nuit tom­bée pour lus­trer une der­nière fois la ca­rène, ceux qui bri­co­laient jus­qu’à la der­nière mi­nute. Ceux qui af­fi­chaient un dé­ta­che­ment vi­ril, et ceux qui ne fai­saient pas les ma­lins. Mais au fi­nal c’est sûr, tous les coeurs bat­taient fort au mo­ment de fran­chir le pont bas­cu­lant me­nant au che­nal et à l’océan, ce 1er oc­tobre. Par un temps épou­van­table, dé­cou­ra­geant de bruine et de nuages bas, il fal­lait en vou­loir pour se lan­cer à l’as­saut de l’At­lan­tique sur ces tout pe­tits bo­lides. Et ils en veulent les mi­nistes ! Un peu de ten­sion, quelques éclats de voix à la VHF. Fred Gué­rin, le doyen de la course, dé­clare son aban­don suite à un abor­dage avec Agnès Me­nut. En fin de compte, il ap­plique un simple pla­card sur son bor­dé et conti­nue. La jeune concur­rente aus­si, mal­gré son bout-de­hors abî­mé. Pas d’hé­si­ta­tion en re­vanche pour Gwen­dal Pi­bot, qui doit ren­trer au port suite à la rup­ture de son étai. Un ar­rêt au stand certes frus­trant, mais un moindre mal : le mât est res­té en place. Et le concur­rent en ava­rie n’au­ra pro­ba­ble­ment pas à re­gret­ter son pre­mier jour de course contra­rié par un temps de chien et un vent contraire. La flotte va de­voir af­fron­ter un front de sud-ouest avant de pou­voir peut-être plon­ger vers le cap Fi­nis­terre sur un bord di­rect. Peut-être, car les pré­vi­sions mé­téo sont fluc­tuantes, la si­tua­tion at­mo­sphé­rique com­pli­quée. A l’heure où nous écri­vons ces lignes, on tient pour sûr que les concur­rents trou­ve­ront après Fi­nis­terre un coup de vent court, mais in­tense, au por­tant, qui de­vrait leur of­frir de belles vi­tesses. D’ici là, c’est as­sez flou. L’autre cer­ti­tude, c’est que Ian Lipinski sur son Grif­fon a crâ­ne­ment as­su­mé son sta­tut de fa­vo­ri et pris la tête dès la bouée de dé­ga­ge­ment. Il va vite, plus vite que ses co­pains, na­vigue propre et ne gam­berge pas. En sé­rie, c’est Cla­risse Kra­mer qui confirme sa belle fin de sai­son et tire les bons bords pour sor­tir en tête du pertuis d’An­tioche... Mais la route est en­core longue jus­qu’aux Ca­na­ries, et la ba­garre pro­met d’être in­tense. Har­di les pe­tits !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.