D’Au­dierne à Pen­march

Voile Magazine - - SOMMAIRE -

Le raz de Sein dans le sillage, les dan­gers ne sont pas pour au­tant dans le ré­tro­vi­seur. Si les cou­rants di­mi­nuent net­te­ment, le ter­rain est en­core mi­né. L’ac­cès dans les ports peut être dé­li­cat. Jus­qu’à Les­co­nil, la côte sud n’est pas pro­pice au far­niente. Mais les dif­fi­cul­tés de la na­vi­ga­tion, lar­ge­ment sur­mon­tables par temps calme, ne doivent pas dé­cou­ra­ger le plai­san­cier cu­rieux de po­ser un pied dans le fief des pê­cheurs.

Entre le raz de Sein et la pointe de Pen­march (pro­non­cer « pain-mare »), s’étend la baie d’Au­dierne, grand arc de 25 km le long du­quel s’étirent des landes sau­vages, pa­ra­dis des oi­seaux (on y compte plus de 300 es­pèces) et des sur­feurs (es­pèces non dé­nom­brées). Si­tué à 8 milles de la pointe du Raz, Au­dierne est un port de pêche pit­to­resque im­plan­té dans l’es­tuaire de la ri­vière Goyen. La grande plage de Tres­ca­dec ren­force son at­trait tou­ris­tique. Les pon­tons ré­ser­vés au port de plai­sance se si­tuent dans la ri­vière et sont bien pro­té­gés. Les ba­teaux qui ne sou­haitent pas s'at­tar­der à Au­dierne peuvent mouiller der­rière la digue de Sainte-Evette au su­douest du port. Une ving­taine de coffres est ré­ser­vée aux plai­san­ciers aux mois de juillet et août, pé­riode à la­quelle les condi­tions mé­téo sont nor­ma­le­ment fa­vo­rables (l’été bre­ton peut par­fois ré­ser­ver des surprises). Sainte-Evette, comme nombre d’abris au nord et au sud du raz de Sein, est un mouillage ab­so­lu­ment in­fré­quen­table en hi­ver. Mais en été, c’est la sta­tion idéale pour qui doit at­tendre la bas­cule de ma­rée en vue du passage du raz de Sein.

Le mouillage d'attente de Sainte-Evette est équi­pé de corps-morts vi­si­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.