Jacques Saa­dé, l’ar­ma­teur vi­sion­naire, s’est éteint

Voile Magazine - - Actus -

Jacques Saa­dé, fon­da­teur de la CMA CGM, fleu­ron du trans­port ma­ri­time, est dé­cé­dé à l’âge de 81 ans. Il avait pas­sé la main à son fils aî­né Ro­dolphe il y a un an. Le par­cours de cet en­tre­pre­neur est digne des épo­pées per­son­nelles qui ins­pirent les scé­na­rios hol­ly­woo­diens. Ce Fran­co-Li­ba­nais a quit­té le Li­ban, ron­gé par la guerre ci­vile, pour po­ser ses va­lises à la fin des an­nées 1970 à Mar­seille. Après des études à la Lon­don School of Eco­no­mics et un stage dans une com­pa­gnie ma­ri­time new-yor­kaise, il fonde la Com­pa­gnie Ma­ri­time d’Af­frè­te­ment (CMA) à Mar­seille. A l’époque, la CMA c’est un na­vire et une ligne re­liant Mar­seille, l’Ita­lie, la Sy­rie et le Li­ban. Il est per­sua­dé que les boîtes de mé­tal – les conte­neurs – vont ré­vo­lu­tion­ner le trans­port ma­ri­time. L’his­toire lui don­ne­ra rai­son. Autre preuve de son flair com­mer­cial, il a l’au­dace de pa­rier sur les échanges avec la Chine, au dé­but des an­nées 1990, quand ses par­te­naires le lui dé­con­seillent. Qua­rante ans après, le trans­port de conte­neurs a fait le suc­cès de la CMA, qui a aus­si mi­sé sur les ac­qui­si­tions. Jacques Saa­dé a ra­che­té en 1996 la CGM dans le cadre de sa pri­va­ti­sa­tion, Del­mas en 2005, et l’en­semble CMA CGM de­vient, à par­tir de 2006, nu­mé­ro trois mon­dial… Une in­croyable suc­cess sto­ry mar­seillaise.

Dans les Hauts-de-France, les re­quins sont ap­pri­voi­sés tan­dis qu’en Bre­tagne, cer­tains se sont fait pié­ger dans un fi­let. Le lit­to­ral a ses rai­sons que la rai­son ignore. Si­do­nie Si­grist

Jacques Saa­dé a mi­sé sur le trans­port de conte­neurs. Un flair com­mer­cial qui lui a per­mis de his­ser la CMA CGM au troi­sième rang mon­dial du trans­port ma­ri­time.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.