La ren­trée sco­laire point par point

À chaque ren­trée sco­laire son lot de nouveauté. Des nou­veaux chefs d’éta­blis­se­ment, aux me­sures pour bâ­tir l’école de de­main, Léon Folk, ins­pec­teur d’aca­dé­mie, re­vient sur cette nou­velle an­née.

Voix du Jura - - Jura -

1. Les nou­veaux chefs d’éta­blis­se­ment

Les en­fants ne sont pas les seuls à ar­ri­ver dans leur nou­vel éta­blis­se­ment en cette ren­trée 2017. Dans le dé­par­te­ment, ce ne sont pas moins de dix nou­veaux chefs d’éta­blis­se­ment qui viennent d’en­trer en fonc­tion ; Jean-Luc Ber­ge­rot, au col­lège Claude Ni­co­las Le­doux de Dole, Ch­ris­tian Gri­sard, au ly­cée Jean Mi­chel de Lons-le-Sau­nier, Thier­ry Hus­song, au col­lège Louis Bou­vier de Saint-Lau­ren­ten-Grand­vaux, Na­tha­lie Ker­be­ci, au ly­cée Jacques Du­ha­mel de Dole, Fran­çois La­hu, au col­lège Le Ro­chat des Rousses, Sé­bas­tien Mar­mot, au ly­cée du Bois à Mou­chard, Ma­li­ka Oua­ked, au col­lège des Ver­naux à Ta­vaux, Jean-Pierre Pin­to de Sou­sa, au ly­cée Charles No­dier de Dole, Co­rinne Renaud, à la ci­té sco­laire Pierre Ver­notte de Moirans-enMon­tagne et Agnès Ro­bez-Mas­son, au col­lège Jules Gré­vy de Mont-sous-Vau­drey.

2. Évo­lu­tions des ef­fec­tifs

Sur les 258 éta­blis­se­ments sco­laires du dé­par­te­ment (hors écoles pri­vées sous con­trat), les ef­fec­tifs de cette ren­trée 2017 sont en lé­gère baisse. Dans les écoles pri­maires, les plus tou­chées par cette di­mi­nu­tion, le nombre d’élèves est pas­sé de 21 763 en 2016, à en­vi­rons 21 300, « les chiffres étant en­core en train d’être af­fi­nés », pré­cise Léon Folk, l’ins­pec­teur d’aca­dé­mie du Jura. Cô­té col­lège, une baisse de 0,6 % est à no­ter, avec des ef­fec­tifs pas­sant de 9887 à 9828 élèves. Au ni­veau des ly­cées pro­fes­sion­nels du dé­par­te­ment, la baisse est éga­le­ment lé­gère, avec une perte de seule­ment 14 élèves, soit 2 258 pour 2 272 l’an­née der­nière. Dans les ly­cées gé­né­raux et tech­no­lo­giques en­fin, une baisse de 1,55 % est à no­ter, avec 5 104 ly­céens l’an­née der­nière, pour 5 025 cette an­née. Léon Folk pré­ci­sant « qu’au­cun élève n’a été lais­sé de cô­té, et que tous ont été ac­cep­tés dans leur choix, même si ce n’était pas for­cé­ment le pre­mier. » À no­ter éga­le­ment que dans le dé­par­te­ment, ce ne sont pas moins de 1 819 élèves at­teints de han­di­cap qui sont sco­la­ri­sés, dont 980 dans les classes mêmes, ac­com­pa­gné par des AESH (Ac­com­pa­gnants des Élèves en Si­tua­tion de Han­di­cap).

3. Les orien­ta­tions

L’école se re­nou­velle, évo­lue. La ren­trée 2017 ver­ra pro­gres­si­ve­ment se mettre en place les nou­veau­tés qui per­met­tront au corps en­sei­gnant d’en­ca­drer tou­jours mieux les élèves. Par­mi ces évo­lu­tions, est à no­ter le dé­dou­ble­ment des classes de CP en REP + (Ré­seau d’édu­ca­tion prio­ri­taire), per­met­tant aux en­sei­gnants d’in­ter­ve­nir dans des classes de 12 élèves maxi­mum. « Mais dans le Jura, nous n’avons au­cun REP + », pré­cise l’ins­pec­teur d’aca­dé­mie. À la ren­trée 2018, les classes de CP et CE1 se­ront elles aus­si pro­gres­si­ve­ment dé­dou­bler dans les REP, « comme à Dole et à Saint-Claude », note Léon Folk. L’ob­jec­tif de ces dé­dou­ble­ments étant le 100 % de réus­site en CP, en ga­ran­tis­sant pour chaque élève, l’ac­qui­si­tion des sa­voirs fon­da­men­taux comme lire, écrire, comp­ter et res­pec­ter au­trui.

L’adap­ta­tion des rythmes sco­laires à l’école pri­maire est éga­le­ment un des points forts, voir po­lé­mique de cette nou­velle ren­trée. Si sur le ter­ri­toire na­tio­nal, 56 % des écoles sont res­tées à la se­maine de 4 jours et de­mi, et 9 % sont sur 8 de­mi-jour­nées ré­par­ties sur 5 jours, 35 % ont dé­ci­dé de re­tour­ner à la se­maine de 4 jours. « Dans le dé­par­te­ment, la de­mande n’a pas été forte. Une qua­ran­taine de de­mandes ont été faites, sur les 258 écoles pri­maires que compte le Jura, et pour 11 d’entre elles, ce­la a été ac­cep­té. Pour ce­la, il fal­lait que les condi­tions soient réunies, même si je tiens à pré­ci­ser que ce­la n’est pas dé­fi­ni­tif, que nous pren­drons le temps de la ré­flexion, et que d’autres écoles pour­ront re­pas­ser à la se­maine de 4 jours à la ren­trée 2018. »

Cô­té col­lège, des nou­veau­tés sont éga­le­ment à si­gna­ler. Tout d’abord, la mise en place du pro­gramme « De­voir faits », qui se­ra ins­tau­ré à la ren­trée des va­cances de la Tous­saint. Sur la base du vo­lon­ta­riat pour l’élève, ce pro­gramme, dif­fé­rent de l’étude et du sou­tien sco­laire, se fe­ra en pe­tit groupe en­ca­dré et de­vra per­mettre aux élèves de faire leur de­voir dans les meilleures condi­tions pos­sible. L’amé­na­ge­ment de la ré­forme du col­lège sui­vra éga­le­ment sont cour, avec le ré­ta­blis­se­ment des classes bi­langues, « soit 17 collèges dans le dé­par­te­ment, prin­ci­pa­le­ment en An­glais et Al­le­mand », et la promotion de l’en­sei­gne­ment du la­tin et du grec.

En­fin, le nu­mé­rique à l’école. Si 27 collèges du dé­par­te­ment sont ac­tuel­le­ment connec­tés, et 29 écoles sont concer­nées par le Plan nu­mé­rique na­tio­nal, avec la mise en place de classe mo­bile, sub­ven­tion­nées à hau­teur de 50 % par l’État, la mise en place du plan « Écoles nu­mé­riques in­no­vante et ru­ra­li­té », se fe­ra dans le courant des mois à ve­nir pour sept écoles du Jura. Ce plan, qui vise les écoles des com­munes ru­rales de moins de 2000 ha­bi­tants, a pour ob­jec­tif de dé­ve­lop­per l’uti­li­sa­tion du nu­mé­rique à l’école, de dy­na­mi­ser le sec­teur ru­ral et de dé­ve­lop­per l’in­no­va­tion pé­da­go­gique. Pour ce­la, un in­ves­tis­se­ment mi­ni­mal de 4 000 € par école de­vra être mis en place, avec un sub­ven­tion­ne­ment, là aus­si, à hau­teur

Dans les écoles pri­maires, le nombre d’élèves est pas­sé de 21 763 en 2016, à en­vi­rons 21 300 cette an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.