Son ex­ploit re­ten­tit au pays de Ch­ris Froom

Le groupe Inéos sa­lue l’ex­ploit de Sté­phane Fri­gio­li­ni qui a re­le­vé en juillet der­nier le dé­fi de par­cou­rir au­tant de ki­lo­mètres que le pe­lo­ton du Tour de France.

Voix du Jura - - La Une -

Inch, ma­ga­zine en an­glais du groupe Inéos, consacre la cou­ver­ture de son der­nier nu­mé­ro à un sa­la­rié du site Ino­vyn de Ta­vaux, Sté­phane Fri­gio­li­ni, avec ce com­men­taire : « Bri­ton Ch­ris Froome may have won The Tour de France for the third suc­ces­sive year. But it was a French­man who ear­ned – and tho­rough­ly de­ser­ved – the co­ve­ted yel­low jer­sey in INEOS’ first ever Tour de France Chal­lenge ».(« Le Bri­tan­nique Ch­ris Froom a certes rem­por­té le Tour de France pour la 3e an­née consé­cu­tive. Mais c’est un Fran­çais qui a ga­gné - et c’est vrai­ment mé­ri­té - le très convoi­té maillot jaune du pre­mier chal­lenge Tour de France d’Ineos »).

Suit un por­trait de Sté­phane Fri­gio­li­ni. La pho­to qui ac­com­pagne l’ar­ticle a été prise tan­dis qu’il dis­pu­tait une épreuve contre-la-montre, re­vê­tu du maillot du Vé­lo Club do­lois. Il est à l’hon­neur pour l’au­then­tique ex­ploit réa­li­sé cet été : 3 540 ki­lo­mètres, soit la dis­tance to­tale du Tour de France, par­cou­rue pen­dant les 23 jours de l’épreuve.

Le groupe chi­mique pro­po­sait à ses sa­la­riés de re­le­ver le dé­fi par équipes de vingt per­sonnes avec, pour les per­for­mances in­di­vi­duelles, des maillots jaune ou à pois. Sté­phane Fri­gio­li­ni a dé­mar­ré dou­ce­ment par une séance d’en­traî­ne­ment puis une course de ni­veau ré­gio­nal à la­quelle il était ins­crit.

L’opé­ra­tion était bien or­ga­ni­sée avec en­voi le lun­di ma­tin à tous les par­ti­ci­pants d’un ta­bleau don­nant leur clas­se­ment, d’après les don­nées re­le­vées par l’ap­pli­ca­tion stra­va. Le lea­der était belge, mais Sté­phane Fri­gio­li­ni s’est dit qu’il était à sa por­tée. « Je fai­sais dé­jà Offlanges - Ta­vaux à vé­lo pour al­ler au tra­vail, ce qui me fai­sait 26 km à l’al­ler et un peu plus au re­tour si je ne ren­trais pas di­rect… » Il a suf­fi de quelques sor­ties plus longues, no­tam­ment jus­qu’après Bel­fort pour voir l’ar­ri­vée de l’étape au som­met de la Planche des Belles Filles, pour mon­ter, sur les 23 jours du Tour de France, à une moyenne de 153 km par jour. « J’étais à 10 000 ki­lo­mètres de­puis le dé­but de sai­son. Je pen­sais en faire 10 000. Du coup, je se­rai à 13 000 », com­mente Sté­phane Fri­gio­li­ni.

L’Of­flan­geois a non seule­ment par­cou­ru plus de ki­lo­mètres que tous ses col­lègues, mais il a sur­tout bien plus grim­pé qu’eux (27 000 mètres), y com­pris son ad­ver­saire belge qui fai­sait des sor­ties de 200 km mais avec moins de 200 mètres de dé­ni­ve­lé… En plus du maillot jaune, il a donc rem­por­té le maillot à pois. Le grand pa­tron d’Inéos lui a adres­sé un mes­sage de fé­li­ci­ta­tions.

La deuxième phase de tra­vaux concer­nant le rac­cor­de­ment des ré­seaux d’as­sai­nis­se­ment de la com­mune d’Evans à la sta­tion d’épu­ra­tion du Syn­di­cat In­ter­com­mu­nal d’as­sai­nis­se­ment des Roches a dé­bu­té. Il s’agit d’ac­ti­ver les pompes de re­fou­le­ment sur l’an­cien site de la sta­tion d’épu­ra­tion d’Evans, de dé­man­te­ler le bas­sin d’aé­ra­tion et le si­lo à boue ac­tuels, de ré­ha­bi­li­ter le lo­cal tech­nique et de trans­for­mer le cla­ri­fi­ca­teur en bas­sin de ré­ten­tion d’orages. Les tra­vaux confiés à la so­cié­té Mal­pe­sa de Le­vier et la so­cié­té Oge­lec sont su­per­vi­sés par le ca­bi­net d’études JDBE. Mon­tant glo­bal des tra­vaux : 500 000 € fi­nan­cés par un em­prunt sur 20 ans et sub­ven­tion­nés par le dé­par­te­ment du Ju­ra à hau­teur de 30 % et par l’Agence de l’eau à hau­teur de 30 %. Par ce biais, la com­mune pré­pare la re­prise de son as­sai­nis­se­ment par la com­mu­nau­té de com­munes Ju­ra nord.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.