Son par­cours

Voix du Midi (Lauragais) - - Sports -

Ju­lien Tu­ri­ni a com­men­cé le rug­by à l’âge de 9 ans au Toac avant de re­joindre Bal­ma. C’est en Mi­nimes qu’il est re­pé­ré par le Stade Tou­lou­sain. Il y évo­lue­ra de Mi­nimes en Cra­bos, dé­cro­chant deux titres de cham­pion de France au pas­sage. Il connaît une pre­mière grave bles­sure au doigt qui le tient éloi­gné des ter­rains du­rant plu­sieurs mois. « J’ai été éloi­gné plus de la moi­tié de l’an­née des ter­rains. Ce­la a été très dur car j’étais in­ter­na­tio­nal moins de 18 ans et après cette bles­sure, du jour au len­de­main, je n’ai plus été ap­pe­lé, je n’étais plus grand-chose… », se sou­vient le Lan­ta­nais. Fi­na­le­ment, c’est au centre de for­ma­tion d’Agen que re­bon­dit Ju­lien Tu­ri­ni. Alors qu’il est sous con­trat Es­poirs et n’a pas en­core 21 ans, il dis­pute son pre­mier match dans l’élite (le Top 16 à l’époque), après avoir rem­pla­cé Chris­tian Ca­li­fa­no lors d’un match à Nar­bonne. « Un sa­cré sou­ve­nir. Je rem­pla­çais un mec que j’ado­rais, moi qui étais tou­lou­sain. Et dans l’équipe il y avait de très bons gars comme Rué, Be­net­ton, Ge­lez… » En 2005, il signe son pre­mier con­trat pro à Co­lo­miers où il pas­se­ra quatre sai­sons. « Je fais quatre sai­sons en Pro D2 et une en Fé­dé­rale 1 en 2008 où nous sommes cham­pions de France. Je garde un très bon sou­ve­nir de cette sai­son-là puis­qu’en l’es­pace de quelques se­maines, j’ai été deux fois cham­pion de France avec Co­lo­miers et l’équipe Mi­di-Py­ré­nées et que je me suis ma­rié ! » Re­cru­té par Bor­deaux-Bègles, Ju­lien Tu­ri­ni se blesse gra­ve­ment au ti­bia pé­ro­né du­rant l’avant-sai­son. Quinze mois et trois opé­ra­tions après, il fait son re­tour sur les ter­rains en Top 14. « Cette bles­sure a été un vrai frein. Je suis re­cru­té par le pré­sident Laurent Mar­ti qui a l’am­bi­tion de faire mon­ter le club en Pro D2. Je me blesse avant même le dé­but de sai­son et je re­viens plus d’un an après dans une équipe qui est mon­tée en Top 14 et où la concur­rence s’est for­te­ment étof­fée. J’ai du mal à re­ve­nir et je ne fais que six matchs… », se rap­pelle Ju­lien Tu­ri­ni. L’an­née sui­vante, il re­joint Aix-en-Pro­vence où il ef­fec­tue­ra deux an­nées pleines. Avant de si­gner à Cas­ta­net-To­lo­san pour pri­vi­lé­gier un re­tour en terre tou­lou­saine et sa re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.