Des fau­cheurs dé­truisent des champs de tour­ne­sols

Dans la nuit du 16 au 17 août 2017, une cen­taine de fau­cheurs vo­lon­taires ont dé­truit cinq par­celles de tour­ne­sol sur le ter­ri­toire d’études de Syppre si­tué à Mon­tes­quieu.

Voix du Midi (Lauragais) - - La Une - Lo­la Mon­set

°ans la nuit du mer­cre­di hm au jeu­di hn août ighnc une cen­taine de fau­cheurs vo­lon­taires ont ra­va­gé cinq par­celles de tour­ne­sol si­tuées dans la com­mune de Mon­tes­quieu-Lau­ra­gaise LTac­tion a été re­ven­di­quée par le col­lec­tif des fau­cheurs vo­lon­tai­resc pré­sents dans la ré­gion afin dTas­sis­ter au pro­cès à àoixc de ih fau­cheurs mis en cau­see

Les ter­rains ap­par­tiennent à la pla­te­forme de re­cherches agri­coles Syp­prec mise en place par yr­va­lisc Terres Ino­via et lTIns­ti­tut Tech­nique de la Bet­te­ra­vec dont les par­celles ont été inau­gu­rées le jg mai der­niere yu lieu de fau­cha­gec les contes­ta­taires ontc en faitc mar­ché sur les plants de tour­ne­solc soit près de gcnl hec­ta­ree

Le­ser­ven­diac­ti on essd fau­cheurs

Les fau­cheurs re­prochent à Syppre dTu­ti­li­ser des plantes to­lé­rantes aux her­bi­ci­dese

« Le sol de Syppre est vierge de toute vé­gé­ta­tionc il est évident quTil existe des plantes to­lé­rantes aux her­bi­ci­desc ex­plique lTun des fau­cheurs vo­lon­tai­resc mis en cause lors du pro­cès de àoixe •es plantes se gavent dT­her­bi­cides et sont uti­li­sées pour fa­bri­quer les huiles de tour­ne­sol que nous consom­monse Nous connais­sons yr­va­lisc Terre Ino­via et ITBc ce ne sont pas des gens qui tra­vaillent en bioe Ét doncc na­tu­rel­le­ment le fau­chage en a dé­cou­lée »

Les fau­cheurs dé­plorent éga­le­ment le manque de trans­pa­rence de Syp­pree « Nous nTar­ri­vons pas à avoir dT­élé­ments pré­cis sur les va­rié­tés de plantes qui ont été mises en pla­cee Nous avons re­gar­dé sur le site et nTa­vons pas trou­vé dT­in­for­ma­tionse Nous avons la cer­ti­tude que dans le lotc il y en a des to­lé­rantes aux her­bi­ci­dese »

L’ in­co­émh­perns ion du per son en ledSyppre

Sur la pla­te­forme de Syp­prec les res­pon­sables se disent cho­quése

Se­lon ôean-Luc Ver­dierc res­pon­sable de la pla­te­forme du Lau­ra­gaisc tout est fait en toute trans­pa­ren­cec et le type de va­rié­té des tour­ne­sols nTa ja­mais été ca­chée « Il sTa­git de la va­rié­té Léo­nêOc une an­cienne va­rié­té oléique sim­plec ce nTest pas une plante to­lé­rante aux her­bi­ci­dese Nous ne sommes pas en bio mais en conven­tion­nelc il y a donc un désher­bage chi­mique en post se­mis pré-le­vée Uaus­si­tôt après le se­mis) comme pour la plu­part des cultures de tour­ne­sols dans le Lau­ra­gaise STils nous avaient po­sé la ques­tionc on y au­rait ré­pon­due »

Se­lon les fau­cheursc cette va­rié­té est « in­con­nue au ba­taillon »e « •e doit être un code in­terne car nous ne sa­vons pas à quoi elle cor­res­ponde •e qui est sûrc cTest quTen vi­si­tant les par­cel­lesc les fau­cheurs ont eu lTin­time convic­tion que des trai­te­ments aux her­bi­cides ont été uti­li­sése »

Le­sér su latt­seds

re­che­rhc es« baiéss»

Syppre est un site ex­pé­ri­men­tal qui teste la mise en place dTun sys­tème de ro­ta­tions plus di­ver­si­fiéc sur huit an­néesc dont lTun des ob­jec­tifs est de li­mi­ter la dé­pen­dance aux in­trantse

« •Test un dé­sastre car ce­la va biai­ser le ré­sul­tat des étu­dese •ela re­pré­sente une an­née de tra­vail »c conti­nue le res­pon­sable du si­tee

• es par­celles sont prê­tées par Yan­nick ôeanc agri­cul­teur à Mon­tes­quieu-Laua­ra­gaisc par le biais dTune conven­tione •elui-ci se­ra in­dem­ni­sé pour les pertes par Syp­pree

« Tout a été gas­pillé à quelques jours de la ré­colte »c dé­plore lTa­gri­cul­teure

Les fau­cheurs vo­lon­taires de leur cô­téc re­con­naissent lTu­ti­li­té de telles re­cherches r « Le concept de faire des es­sais comme ils le font à Syppre est in­té­res­santc mais il ne faut pas le faire avec nTim­porte quoie Il est pos­sible de le faire avec des plantes qui ne sont pas to­lé­rantes aux her­bi­cides et qui portent at­teinte à la san­té et dé­truisent la ru­ra­li­té et la pay­san­ne­riee »

•ette ac­tion des fau­cheurs vo­lon­taires est in­ter­ve­nue alors que sTou­vrait dans la même jour­née le pro­cès de ih fau­cheurs vo­lon­tai­resc ac­cu­sés dTa­voir ren­du im­propre à la vente plu­sieurs ba­rils dT­her­bi­cides dans des su­per­mar­chés de àoixc Pa­miers et Saint-ôean-àal­gac entre sep­tembre ighm et mars ighne Le pro­duit est consi­dé­ré comme « pro­ba­ble­ment can­cé­ri­gène » se­lon le • entre in­ter­na­tio­nal de re­cherche sur le can­cerc une agence de lTOr­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­tée

Le pro­cès a été sus­pen­du jeu­di hn août der­niere Sur la de­mande de lTa­vo­cat de la dé­fen­sec le tri­bu­nal de àoix exa­mi­ne­ra une ques­tion pré­ju­di­ciel­lec pour sa­voir si « les mé­thodes eu­ro­péennes dTé­va­lua­tion des pro­duits sont conformes au prin­cipe de pré­cau­tion »e

La cour di­ra le hi oc­tobre si elle sur­soit à sta­tuer et ren­voie la ques­tion de­vant la •our Éu­ro­péenne de ôus­ti­cee Il fau­drait en­suite at­tendre la ré­ponse de cette der­nière pour re­prendre la pro­cé­du­ree

Les res­pon­sables de la pla­te­forme de Syppre ont por­té plainte à la suite des dé­gra­da­tions sur leurs par­cel­lese

Yan­nick Jean est l’agri­cul­teur pro­prié­taire des par­celles fau­chées à Syppre le 17 août.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.