In­ter­pel­lés après un cam­brio­lage

Voix du Midi (Lauragais) - - Faits Divers - P.H.

C’est un jo­li coup de fi­let qu’ont ef­fec­tué les gen­darmes lau­ra­gais, dans la nuit du mar­di 30 au mer­cre­di 31 jan­vier. Alors qu’ils re­cherchent un vé­hi­cule qui leur a été si­gna­lé comme sus­pect dans la com­mune de Vieille-Tou­louse, les gen­darmes du Groupe nuit de sur­veillance et d’in­ter­ven­tion (GNSI) de la bri­gade de gen­dar­me­rie de Cas­ta­net-To­lo­san sont aler­tés d’un cam­brio­lage ve­nant de se pro­duire dans cette même com­mune.

Ils se dé­placent alors sur les lieux du mé­fait et vont se li­vrer aux pre­mières consta­ta­tions et in­ves­ti­ga­tions dans le do­mi­cile ci­blé par les cam­brio­leurs. C’est à ce mo­ment-là qu’ils re­pèrent un vé­hi­cule cir­cu­lant à faible al­lure dans le voi­si­nage et sem­blant cor­res­pondre au mo­dèle qu’ils re­cherchent.

Un des trois in­di­vi­dus dort en pri­son

Les mi­li­taires cas­ta­néens prennent alors en chasse cette voi­ture qu’ils vont fi­nir par in­ter­cep­ter avec l’aide de leurs col­lègues du GNSI de la bri­gade de Saint-Orens-de-Ga­me­ville et du Psig d’Es­cal­quens. Ori­gi­naires des pays de l’Est, les trois in­di­vi­dus pré­sents à l’in­té­rieur de l’ha­bi­tacle sont im­mé­dia­te­ment in­ter­pel­lés et pla­cés en garde à vue pour s’ex­pli­quer des faits qui leur sont re­pro­chés.

Pré­sen­tés au par­quet, les trois mis en cause ont fi­na­le­ment été in­car­cé­rés dans l’at­tente de leur com­pa­ru­tion de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Tou­louse. A l’is­sue de leur pro­cès, l’un d’entre eux a été con­dam­né à une peine de pri­son ferme tan­dis que les deux autres ont fi­na­le­ment été re­lâ­chés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.