LE WA­DI RUM

Wider - - INTO THE WILD -

Tout a été écrit ou presque sur le Wa­di Rum, pa­ra­dis des grim­peurs, des rê­veurs et des ci­néastes. De La­wrence d’Ara­bie à Seul sur Mars en pas­sant par Pro­me­theus, Hol­ly­wood a sai­si l’ex­traor­di­naire beau­té étrange du Wa­di Rum : un dé­sert fi­gu­rant Mars, peu­plé d’im­po­santes fa­laises cy­lin­driques, for­te­resses in­ex­pug­nables entre les­quelles s’échouent des vagues de sable. Et un choc pour qui y pé­nètre la première fois. La jour­née, à pied de pré­fé­rence, on peut se perdre entre les mon­tagnes tant les hautes pa­rois se res­semblent. Par­fois, des traces de pneus in­diquent que l’en­droit est fré­quen­té. Ailleurs, une arche per­due se laisse ap­pro­cher, voire tra­ver­ser, à quelques di­zaines de mètres du sol. Le soir, la cha­leur s’éteint et le si­lence ab­so­lu de la nuit s’im­pose. As­sis pieds nus dans le sable, on se jure que la vie n’est pas si courte, et sur­tout que l’on re­vien­dra ici gra­vir le Dje­bel Rum. Pour le plai­sir de grim­per sur le grès rose, de tchat­cher avec les Bé­douins en bu­vant le thé, comme ce­lui de se prendre pour Sir La­wrence, le vrai, un chèche ( ou un kef­fieh) au­tour de la tête. Jor­da­nie, à bien­tôt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.