Bas­sam Fat­touh et Mo­ha­mad Seif ré­in­ter­prètent l'eye-li­ner noir

Special Madame Figaro - - Spécial Coup De Coeur -

Bas­sam Fat­touh et Mo­ha­mad Seif ont inau­gu­ré leur nou­velle ex­po­si­tion, Eye­den­ti­ty; une ré­in­ter­pré­ta­tion de l’eye-li­ner noir. L’ex­po­si­tion a pré­sen­té, à l’hô­tel Le Gray, 22 pho­to­gra­phies, en édition li­mi­tée qui n’ont ja­mais été pu­bliées au­pa­ra­vant, en noir et blanc de l’art avant- gar­diste de l’eye-li­ner. L’idée vise à four­nir une forme in­di­vi­dua­liste et sur­réa­liste de la beau­té, qui ne se li­mite pas à la per­cep­tion tra­di­tion­nelle de la per­fec­tion. L’ex­po­si­tion a été ins­pi­rée de l’eye-li­ner noir clas­sique, por­té au­tant par les hommes que par les femmes pen­dant des siècles comme une ex­pres­sion de leur état, croyance et iden­ti­té. Eye­den­ti­ty ne porte pas sur la beau­té tra­di­tion­nelle, mais plu­tôt sur la beau­té dans sa forme abs­traite. C’est une per­cep­tion avant-gar­diste de la beau­té conjonc­tu­relle consti­tuant un type sur­réa­liste et lais­sant place à l’in­ter­pré­ta­tion. Eye­den­ti­ty cé­lèbre la beau­té d’un autre point de vue; ce­lui de Bas­sam Fat­touh et de Mo­ha­mad Seif qui ont oeu­vré pour cap­tu­rer une forme in­di­vi­dua­liste et brute de la beau­té, une forme non li­mi­tée par les idéo­lo­gies pré­con­çues par la so­cié­té sur les hommes et les femmes. Pour en sa­voir plus, veuillez vi­si­ter: www.http://mseif.com/

#Eye­den­ti­ty

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.