Bataille rem­por­tée

Special Madame Figaro - - Lifestyle / Bien-être -

Ac­ti­vi­té spor­tive à do­mi­nAnte cAr­dio, l’AquA­combAt per­met de lut­ter contre lA cel­lu­lite et de sculp­ter lA sil­houette, de brû­ler des cA­lo­ries et de to­ni­fier le corps. Avec l’été qui s’instAlle, c’est un bon moyen de re­trou­ver une belle sil­houette, et une mA­nière ef­fi­cAce de se dé­fou­ler, d’Amé­lio­rer sA condi­tion phy­sique et sA co­or­di­nA­tion.

Son prin­cipe

L’aqua­combat qui se pra­tique en pis­cine, est une dis­ci­pline qui al­lie fit­ness, arts mar­tiaux, tech­niques de self-de­fense et exer­cices de zum­ba, dans une am­biance sti­mu­lante et fun. La pré­sence de l’eau rend éga­le­ment les gestes d’aqua­combat moins fa­ti­gants qu’en bo­dy­com­bat. C’est une ac­ti­vi­té spor­tive qui per­met de ren­for­cer l’énergie, d’amé­lio­rer l’en­du­rance car­dio-res­pi­ra­toire et d’ac­croître le to­nus et l’adresse, tout en ap­por­tant un côté di­ver­tis­sant.

Le courS

La séance dure 45 mi­nutes en­vi­ron. Afin d’ha­bi­tuer le corps gra­duel­le­ment à l’ef­fort et pré­ve­nir les crampes et les contrac­tions mus­cu­laires, le cours dé­marre avec des exer­cices d’échauf­fe­ment ins­pi­rés de l’aqua­gym, avec des sauts sur place, des pas de course à droite et à gauche, et quelques mou­ve­ments de brasse pour dé­lier les bras. En­suite, équi­pées des gants de boxe aqua­tiques, on se met en po­si­tion de com­bat et le tra­vail dé­bute avec des coups qui s’in­ten­si­fient au fil de la séance, entre mou­ve­ments de coudes et de poings, sau­tille­ments, coups de ge­noux, coups de pieds, es­quives, up­per­cuts…Les mou­ve­ments s’en­chaînent et le rythme s’in­ten­si­fie mais d’une ma­nière bien syn­chro­ni­sée, le tout sur un fond mu­si­cal en­traî­nant, et avec l’eau comme ad­ver­saire. Place en­suite aux éti­re­ments pour évi­ter cour­ba­tures et dou­leurs mus­cu­laires.

LeS bien­faitS

Les muscles se to­ni­fient uni­for­mé­ment, puisque l’aqua­combat fait tra­vailler tous les muscles du corps. La peau est drai­née et la sil­houette est af­fi­née. L’ac­ti­vi­té car­dio-vas­cu­laire est sti­mu­lée. L’en­du­rance est amé­lio­rée. On brûle entre 400 à 600 ca­lo­ries par cours, grâce à des com­bi­nai­sons pieds/poings, et à l’eau qui a l’avan­tage d’am­pli­fier le tra­vail des exer­cices. Peu ou pas de risques de bles­sures car l’eau per­met d’at­té­nuer consi­dé­ra­ble­ment les im­pacts sur les joints et les muscles, tout en ap­por­tant une belle sen­sa­tion de bien-être. Un bon atout bien-être car c’est une ma­nière de re­lâ­cher la pres­sion. Pour que les exer­cices phy­siques soient réel­le­ment ef­fi­caces, il est im­por­tant de les pra­ti­quer de fa­çon ré­gu­lière : au mi­ni­mum deux fois par se­maine, pour amé­lio­rer de fa­çon si­gni­fi­ca­tive votre condi­tion phy­sique, votre co­or­di­na­tion et votre mo­bi­li­té. S’adresse à tous et cha­cun peut y al­ler à son rythme se­lon sa condi­tion phy­sique ou choi­sir des cours adap­tés à son ni­veau.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.