DEEPAK CHOPRA

Special Madame Figaro - - Spécial / Confidentiel -

Le prin­ci­pal trait de votre ca­rac­tère ?

Je fais plus confiance à mon res­sen­ti qu’à l’opi­nion pu­blique. Ce que vous chan­ge­riez chez vous ?

Rien, car je suis en paix avec moi-même. Ce que vous dé­tes­tez chez les autres?

Une fa­çon d’être nar­cis­sique et im­bu de soi-même, dont peut faire preuve le pré­sident Trump… Votre truc an­ti­stress ?

Le stress est la per­cep­tion d’une me­nace émo­tion­nelle ou phy­sique. Ce n’est pas ce qui nous ar­rive, mais la ma­nière dont nous l’in­ter­pré­tons. Or, si on ob­serve sans ju­ger, il n’y a pas de stress. Le thème de votre confé­rence ?

J’ai l’in­ten­tion d’abor­der la na­ture de ce que nous ap­pe­lons la réa­li­té, com­ment nous la vi­vons en pleine conscience et com­ment ce­la nous mène à une com­pré­hen­sion plus pro­fonde de nous-mêmes. Votre geste éco­lo ?

Je fais en sorte que notre es­pèce ne soit pas une me­nace pour elle-même et pour d’autres es­pèces. Un ad­jec­tif qui vous convient ?

Cu­rieux. J’ai tou­jours es­sayé de com­prendre des concepts Le livre qui vous ac­com­pagne ?

« Se li­bé­rer du connu », du phi­lo­sophe Jid­du Kri­sh­na­mur­ti. Il rap­pelle que nos com­por­te­ments sont dus à des condi­tion­ne­ments et nous met sur la piste pour nous en dé­faire. Votre luxe ?

Le conten­te­ment de ce que l’on a dans le mo­ment pré­sent. Une ap­pli in­dis­pen­sable ?

L’ap­pli­ca­tion que j’ai créée, Jiyo, réunit vingt-cinq ex­perts de la spi­ri­tua­li­té et des spé­cia­listes du bien-être phy­sique et men­tal. Une ville qui vous res­semble ?

Je trouve très agréable d’être à Pa­ris car j’adore les bis­trots fran­çais où je com­mande sou­vent une ome­lette ac­com­pa­gnée d’un mor­ceau de ba­guette bien cuite. Votre ma­de­leine de Proust ?

L’odeur du jas­min le soir me rap­pelle mon en­fance en Inde dans les col­lines pré­ser­vées de Shil­long, ville si­tuée au pied de l’Hi­ma­laya.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.