L

Special Madame Figaro - - Lifestyle / Couple -

ong­temps je me suis en­nuyée au lit, ré­pri­mé des bâille­ments et même joué à faire sem­blant de jouir pour fi­nir plus vite », avoue Karine, 32 ans et mère de ju­melles. «Après une longue jour­née de tra­vail, les pe­tits qui rentrent de l’école, leurs de­voirs, pré­pa­rer à man­ger etc., le seul dé­sir que j’ai c’est ce­lui d’avoir six heures de som­meil non in­ter­rom­pu.» Pour San­drine Atal­lah, mé­de­cin sexo­logue et sexo­thé­ra­peute, tout le monde res­sent du dé­sir, homme ou femme. Plu­sieurs fac­teurs né­ga­tifs et po­si­tifs vont in­fluen­cer le dé­sir, et le dé­cro­chage fé­mi­nin n’a rien à voir avec l’ab­sence de li­bi­do. «Dans notre vie mo­derne, de plus en plus de fac­teurs né­ga­tifs af­fectent le dé­sir fé­mi­nin aus­si bien en Oc­ci­dent que dans notre so­cié­té li­ba­naise. En gé­né­ral, la femme mo­derne qui tra­vaille et qui consi­dère qu’elle doit être sa­tis­faite avec un seul par­te­naire fait face à plu­sieurs pres­sions. D’abord le manque de sé­duc­tion, de va­rié­té, ra­jou­tons à ce­ci le stress, le fait qu’elle ait des en­fants et des tâches ménagères qui l’at­tendent après sa longue jour­née de tra­vail. La femme mo­derne est donc trop épui­sée et pré­oc­cu­pée pour avoir la tête aux ébats. Tous ces fac­teurs viennent bri­der son dé­sir et du coup se ré­per­cu­ter sur sa vie de couple. » Pour la sexo­logue, la no­tion de couple est une in­ven­tion hu­maine et so­cio­cul­tu­relle. « L’être hu­main par na­ture bio­lo­gique n’est pas mo­no­game. Des études montrent que oui, les femmes ont be­soin de

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.