Une his­toire de Nice en rouge et noir

Du ré­vo­lu­tion­naire Fré­dé­ric Sta­ckel­berg au foot­bal­leur Ab­de­la­ziz Ben Ti­four, le jour­na­liste Phi­lippe Jé­rôme et l’ar­tiste Er­nest Pi­gnon-Er­nest donnent à voir de Nice, un siècle du­rant, l’image in­usi­tée d’une terre de luttes et de ré­sis­tance.

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

Er­nest Pi­gnon-Er­nest, dont la ré­tros­pec­tive de l’oeuvre au Ma­mac se confirme comme l’une des ex­po­si­tions les plus vi­si­tées sur la Côte, avait por­trai­tu­ré l’an der­nier, pour leur en­trée au Pan­théon, quatre grands ré­sis­tants. Treize des­sins de la même veine illus­trent l’ou­vrage 1860-1960 Nice, Un siècle d’his­toire po­pu­laire que pu­blient les édi­tions Gillet­ta, aus­si bouillon­nant que le ré­cit his­to­rique de Phi­lippe Jé­rôme qui en­traîne avec pas­sion le lec­teur de « l’an­nexion » du Com­té à la fin du règne du « roi » Jean Médecin. Dans ce beau livre, abon­dam­ment illus­tré par le fonds pho­to­gra­phique Gillet­ta et de nom­breux autres do­cu­ments ico­no­gra­phiques pour la plu­part in­édits, Er­nest Pi­gnon-Er­nest, l’en­fant de Ri­quier, ini­tia­teur de l’art ur­bain, a ins­crit dans son mé­mo­rial de Ni­çois quelques grandes « fi­gures » ré­vo­lu­tion­naires et pa­ci­fistes – Ga­ri­bal­di, Blan­qui, Ba­rel, Cas­sin –, des ar­tistes re­nom­més comme Apol­li­naire ou Vi­go, mais aus­si de cé­lèbres in­con­nus dont les noms « nous disent quelque chose » et dont on dé­couvre en­fin les traits. Il en est ain­si de l’anar­chiste Fré­dé­ric Sta­ckel­berg, per­son­nage-clé de la tri­lo­gie ni­çoise, de Max Gal­lo, de l’avia­teur Au­guste Maï­con, du sa­vant Hen­ri Sap­pia ou en­core des ré­sis­tants Sé­ra­phin Tor­rin et Ange Gras­si, pen­dus par les na­zis peu Le po­pu­laire poète Do­mi­nique – « Me­ni­ca » – Ron­del­ly.

avant la Li­bé­ra­tion. Sans ou­blier bien sûr l’im­mor­tel au­teur de A la mieù Bel­la Nis­sa, Me­ni­ca Ron­del­ly, à pro­pos du­quel on ap­pren­dra qu’au-de­là de l’image du barde folk­lo­rique qu’il a lais­sée dans la mé­moire col­lec­tive, il était aus­si un ar­tiste en­ga­gé dans tous les com­bats ou­vriers de son époque. C’est à ces com­bats, po­li­tiques, syn­di­caux, ar­tis­tiques, que s’in­té­resse, en pre­mier lieu, Phi­lippe Jé­rôme. Il s’agit en fait, de l’his­toire des gens dont on ne parle pas, ou si peu, dans les livres d’His­toire. À sa­voir, de cette classe la­bo­rieuse qui peu­plait le VieuxNice et les quar­tiers du port lorsque Nice était la ca­pi­tale d’hi­ver des têtes cou­ron­nées, de ces pre­miers syn­di­ca­listes qui ont fon­dé la Bourse du tra­vail, de ces poi­lus du XVe, corps in­jus­te­ment fu­sillés pour l’exemple, de tous ces mi­li­tants ano­nymes qui ont lut­té contre le pé­tai­nisme, ou de ces foot­bal­leurs du Gym et de l’AS Mo­na­co, par­mi les­quels l’in­ter­na­tio­nal Ben Ti­four, qui ont fon­dé l’équipe du FLN en pleine guerre d’Al­gé­rie. Sur Nice, le souffle de la grande his­toire est pas­sé, pro­pul­sant sur le de­vant de la scène po­li­tique des per­son­nages à la hau­teur des évé­ne­ments, tels le com­mu­niste Vir­gile Ba­rel et le maire Jean Médecin qui ré­gna près de qua­rante an­nées, dont trente furent par­ti­cu­liè­re­ment « glo­rieuses ». L’au­teur, an­cien jour­na­liste au Pa­triote Côte d’Azur, ra­conte aus­si, avant eux, cette an­née 1920 qui vit dans une France en ré­volte so­ciale, l’éco­no­mie ni­çoise pa­ra­ly­sée par des grèves mas­sives dans les hô­tels et les banques et un pré­sident du con­seil nom­mé Cle­men­ceau, de­man­der la dis­so­lu­tion de la CGT. Tout le monde convient que l’his­toire ne se ré­pète pas mais elle a par­fois d’étranges bé­gaie­ments ! Ce livre qui de­vrait faire ré­fé­rence, in­cite à y ré­flé­chir à cha­cune de ses pages…

- Er­nest Pi­gnon-Er­nest et Phi­lippe Jé­rôme se­ront en si­gna­ture au Fes­ti­val du livre de Mouans-Sar­toux sur le stand des Edi­tions Gillet­ta A037, sa­me­di 8 et di­manche 9 oc­tobre. - Phi­lippe Jé­rôme dé­di­ca­ce­ra son ou­vrage au Sa­lon du livre d’his­toire de Ville­neu­veLou­bet le di­manche 30 oc­tobre.

- Nice, Un siècle d’his­toire po­pu­laire, textes de Phi­lippe Jé­rôme, des­sins ori­gi­naux d’Er­nest Pi­gnonEr­nest, , En vente en li­brai­rie et mai­son de presse. www.edi­tions­gil­let­ta.com

Construit en  dans le quar­tier du Ray, le stade LéoLa­grange fut le théâtre des ex­ploits du Gym jus­qu’en .

En mai , un mee­ting à Nice du nou­veau dé­pu­té Vir­gile Ba­rel.

« Le hé­ros des deux mondes », Giu­seppe Ga­ri­bal­di, en cou­ver­ture.

Au XIXe siècle, le quar­tier po­pu­laire du Vieux-Nice a l’ac­cent ita­lien.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.