Ger­main, deux mois après

Va­lère Ger­main n’avait plus mar­qué de­puis le 3 août, contre Fe­ner­bah­çe en bar­rage de la Ligue des Cham­pions. Hier, il a en­fin re­trou­vé la sen­sa­tion du bu­teur et aus­si, un peu, le sou­rire

Monaco-Matin - - Sports - À METZ, MA­THIEU FAURE

SU­BA­SIC : tou­ché à l’ad­duc­teur droit au mi­lieu de la pre­mière pé­riode, le Croate n’a pas été plus gê­né que ça dans ses prises de balle. Se couche bien sur une frappe de Dou­kou­ré (48’). Peu de tra­vail, au fi­nal.

A. TOU­RÉ : dé­ci­sif sur l’ou­ver­ture du score où son centre sème la zi­za­nie dans la sur­face mais éga­le­ment sur le troi­sième où il grille en­core la po­li­tesse à Si­gno­ri­no. Dé­ci­dé­ment très en jambes de­puis quelques matches.

GLIK : mal­me­né par Er­ding en dé­but de match, le Po­lo­nais s’est vite re­pris et s’est même mon­tré of­fen­sif, c’est lui qui amène le troi­sième but mo­né­gasque. Un re­tour sal­va­teur sur Er­ding (48’).

JEMERSON : rien à si­gna­ler. Un match tran­quille. Sans me­nace même si le dé­but de se­conde pé­riode a été un plus chaud.

SI­DI­BÉ : l’an­cien Lillois est en forme, même à gauche, et il avale des ki­lo­mètres même s’il y a tou­jours ce pe­tit es­pace dans son dos. Vé­loce et of­fen­sif à un poste qui n’est pas le sien.

FA­BIN­HO : pas be­soin d’en faire trop, des re­tours par-ci, des in­ter­cep­tions par-là, des bal­lons grat­tés et voi­là comment se rendre un match fa­cile. En bo­nus, un nou­veau but sur pe­nal­ty (son 14e avec Mo­na­co… sur 14 ten­ta­tives).

MOU­TIN­HO : pas be­soin de for­cer son ta­lent pour dis­til­ler des bons bal­lons, il a joué dans un fau­teuil. C’est lui qui amène le deuxième but avec sa per­cée plein axe. Pris en grippe par le pu­blic mes­sin à la suite d’un ac­cro­chage avec Co­hade, il ter­mine la mi-temps en boi­tant. Rem­pla­cé à la pause par N’Do­ram (46’, note : 6) qui confirme, sur cer­taines ou­ver­tures, que le ta­lent est hé­ré­di­taire.

LE­MAR : bu­teur plein de sang-froid sur l’ou­ver­ture du score, le gau­cher n’a pas eu à trop for­cer son ta­lent pour sur­vo­ler sa zone.

SIL­VA : comme sou­vent avec lui, tout est simple, beau, di­rect. Sa re­mise du gauche, de vo­lée, dans la sur­face est une mer­veille (14’). Son jeu en re­mise, à une touche, est à mon­trer dans toutes les écoles. Il bo­ni­fie tout. Conclu­sion : un but, une passe. La classe. Vrai­ment. Rem­pla­cé par Bo­schi­lia (73’), im­pli­qué sur le sixième but et bu­teur fi­nal.

CAR­RILLO : il a pris des coups par Bi­se­vac mais a par­fai­te­ment rem­pli son rôle avec un très gros tra­vail dé­fen­sif et de l’ins­pi­ra­tion dans la sur­face, comme sur le but de Ber­nar­do Sil­va où il laisse vo­lon­tai­re­ment pas­ser la balle entre ses jambes. Au­teur d’un dou­blé en se­conde pé­riode, dont le pre­mier à la suite d’un su­perbe en­chaî­ne­ment dans la sur­face.

GER­MAIN : troi­sième ti­tu­la­ri­sa­tion de suite pour le ca­pi­taine par in­té­rim et en­fin un but, et su­perbe en plus, au coeur de la pre­mière mi­temps. A voir sa joie, il l’at­ten­dait de­puis long­temps (3 août, contre Fe­ner­bah­çe). Il va, aus­si, cher­cher un pe­nal­ty en se­conde pé­riode. Bon pour le mo­ral. Rem­pla­cé par Mbap­pé (82’), pas­seur dé­ci­sif pour Bo­schi­lia.

(Pho­tos AFP)

Le ca­pi­taine mo­né­gasque a ou­vert son comp­teur en Ligue  cette sai­son. Un sou­la­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.