An­cien rug­by­man il ouvre un club sport et se­lect

Cet es­pace pri­vé, ins­pi­ré des clubs bri­tan­niques, s’ins­talle sur 1800 m2 et trois ni­veaux ave­nue Prin­cesse-Grace. Un éta­blis­se­ment chic et dis­cret, où seuls les membres sont ac­cep­tés

Monaco-Matin - - La Une -

Rug­by­man de­ve­nu bu­si­ness­man ten­dance agent se­cret. Ross Beat­tie (pho­to ci-des­sus) est un peu à tout ça à la fois. Ins­tal­lé à Mo­na­co de­puis sept ans, cet an­cien rug­by­man bri­tan­nique est le pro­prié­taire du Club 39. Pro­non­cez «Thir­ty nine Mon­teCar­lo », comme on dit en vous ac­cueillant. Un éta­blis­se­ment qu’il a long­temps rê­vé. Et lon­gue­ment dé­ve­lop­per avant de le conce­voir et l’ou­vrir au 39 de l’ave­nue Prin­cesse-Grace. Ce club pri­vé est ré­ser­vé ex­pres­sé­ment à ses membres, comme on en voit dans son An­gle­terre na­tale. L’en­droit est ex­cep­tion­nel­le­ment ac­ces­sible et pho­to­gra­phiable pour son lan­ce­ment. Il se­ra en­suite clos. À l’abri des re­gards et du pu­blic. Ré­ser­vé à des membres ex­clu­sifs qui vou­dront bien dé­bour­ser 4900 eu­ros par an pour pro­fi­ter des équi­pe­ments. Sé­lec­tion par l’ar­gent ? «Ce n’est pas une ques­tion d’ar­gent, c’est une ques­tion d’es­prit. Nous re­cher­chons des membres avec qui on se sent bien pour pro­fi­ter de cet es­pace».

Co­con de bien-être

De ces membres, qui com­mencent dé­jà à af­fluer, Ross Beat­tie ne di­ra rien d’autre. Comme dans une so­cié­té se­crète, on se la joue dis­cret. Pour­tant, der­rière les fa­çades oc­cul­tées don­nant sur l’ave­nue Prin­cesse-Grace, point d’étran­ge­té à taire à tra­vers ces 1800 mètres car­rés VIP. Le Club 39 est tour­né vers le bien-être. De l’es­pace beau­té à l’en­trée, ou l’on peut se faire mas­ser, coif­fer et ma­quiller avec une sé­lec­tion de pro­duits haut de gamme. Au res­tau­rant qui lui fait face – dans une am­biance chic et feu­trée – où le chef ita­lien Ti­zia­no a pré­vu une carte bien-être. Une gas­tro­no­mie dans l’air du temps. « L’idée est qu’on vienne ici pour se dé­tendre, pour s’ins­tal­ler avec son or­di­na­teur, pour ren­con­trer d’autres membres et prendre un verre dans une am­biance convi­viale, comme à la mai­son » dé­taille le pro­prié­taire. «Mon idée était de com­bi­ner un en­droit où on peut prendre un ca­fé sur la ter­rasse, alors qu’au sous-sol un pi­lote de F1 s’en­traîne sur les ma­chines spor­tives. C’est ce mé­lange que je re­cherche par­mi les membres».

 jours sur 

Le club est ou­vert 7 jours sur 7, toute l’an­née de 6 h 30 à 23 heures. Une grosse ma­chi­ne­rie qui s’ap­puie sur une équipe qui compte une cin­quan­taine de per­sonnes. Au sous-sol, l’es­pace spor­tif (lire ci-des­sous) com­plète l’offre high-tech. Dans les ves­tiaires, l’eau est pu­ri­fiée pour at­teindre un PH neutre. Une co­quet­te­rie qui te­nait à coeur à Ross Beat­tie qui a soi­gné chaque dé­tail. Comme l’hom­mage qu’il rend à la Prin­ci­pau­té avec un lustre en verre coif­fant l’en­trée du club. Il re­prend la forme du bou­quet de mu­guet que por­tait la prin­cesse Grace le jour de son ma­riage. Un lustre mo­nu­men­tal vi­sible par trans­pa­rence de­puis la rue der­rière la fa­çade du club. Unique ou­ver­ture vers l’ex­té­rieur. Pour le reste, il faut être membre!

Es­pace beau­té, bar lounge, ter­rasse, sa­lon co­sy, res­tau­rant, salles de sport... le Club  in­vite à la sé­ré­ni­té.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.