Jean-Marc Gal­land a pris ses fonc­tions au con­seil dé­par­te­men­tal

Monaco-Matin - - Côte D’azur - CH. H

Ce Bour­gui­gnon de 46 ans, na­tif de Di­jon, sous-pré­fet de son état, s’est of­fi­ciel­le­ment ins­tal­lé dans son poste de di­rec­teur de ca­bi­net du pré­sident du Dé­par­te­ment le 19 sep­tembre der­nier. Le nou­vel homme de confiance d’Eric Ciot­ti, di­plô­mé de Sciences-Po Pa­ris, a été ad­mi­nis­tra­teur ter­ri­to­rial pen­dant 10 ans, oc­cu­pant no­tam­ment le poste de di­rec­teur gé­né­ral des ser­vices du con­seil ré­gio­nal de Bour­gogne sous la pré­si­dence de JeanPierre Sois­son. De­puis 2004 au ser­vice de l’État, Jean-Marc Gal­land a oc­cu­pé, entre 2007 et 2011, de hautes fonc­tions au sein du ca­bi­net de Brice Hortefeux, dans trois mi­nis­tères dif­fé­rents. C’est d’ailleurs pen­dant cette pé­riode, en 2009, qu’il fait la connais­sance d’Eric Ciot­ti, rap­por­teur de la loi Lop­si II (Loi d’orien­ta­tion et de pro­gram­ma­tion pour la per­for­mance de la sé­cu­ri­té in­té­rieure). Der­niè­re­ment sous-pré­fet du Mor­bi­han, c’est par « choix per­son­nel, vo­lon­taire et as­su­mé » que ce fé­ru d’his­toire, spé­cia­liste des ques­tions de sé­cu­ri­té, a dé­ci­dé de re­joindre un poste « plus po­li­tique » au sein de la col­lec­ti­vi­té dé­par­te­men­tale. Au ser­vice, donc, d’Eric Ciot­ti, un homme dont il dit « ad­mi­rer le sens de la syn­thèse et la ri­gueur in­tel­lec­tuelle ». Jean-Marc Gal­land ar­rive dans un dé­par­te­ment des Alpes-Ma­ri­times qu’il qua­li­fie de « ré­gion de ca­rac­tère, do­tée d’un fort dy­na­misme ». « L’at­ten­tat de Nice n’a fait que confir­mer chez moi la vo­lon­té de m’im­pli­quer aux cô­tés du pré­sident du Dé­par­te­ment pour que de tels actes ne se re­pro­duisent pas», confie-t-il aus­si.

(DR)

Jean-Marc Gal­land.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.