P.Fac­to­ry ac­cé­lère à Nice BtoB

Lan­cé il y a deux ans à Mar­seille, P.Fac­to­ry ar­rive à Nice. Son am­bi­tion? De­ve­nir l’ac­cé­lé­ra­teur ré­gio­nal de ré­fé­rence. Les ex­pli­ca­tions de sa char­gée du dé­ve­lop­pe­ment Pa­ca-Est

Monaco-Matin - - L’économie - KA­RINE WENGER

Créé il y a deux ans à Mar­seille, l’ac­cé­lé­ra­teur pri­vé P. Fac­to­ry s’est ins­tal­lé fin août à Nice au LA­BO Co­wor­king mais le lan­ce­ment of­fi­ciel n’au­ra lieu que cette se­maine. Ma­rie-Ch­ris­tine Vi­dal, char­gée de dé­ve­lop­per son ac­ti­vi­té dans tout l’Est-PA­CA, dé­voile l’Adn de l’ac­cé­lé­ra­teur.

Qu’est-ce que P.Fac­to­ry? C’est un ac­cé­lé­ra­teur d’en­tre­pre­neurs pour des en­tre­pre­neurs de de­main. Il a été fon­dé par deux mul­tien­tre­pre­neurs mar­seillais à suc­cès, Pa­trick Si­ri et Ber­trand Bi­gay, et est consti­tué de  en­tre­pre­neur­sanges gar­diens. S’y ajoute une équipe opé­ra­tion­nelle de sept sa­la­riés.

Quels sont les do­maines de pré­di­lec­tion de P.Fac­to­ry? Il n’en a pas: il faut juste que la star­tup soit in­no­vante au sens large. Et comme le cri­tère hu­main est très im­por­tant pour nous, le por­teur de pro­jet doit être ou­vert à l’ac­com­pa­gne­ment.

Quel ac­com­pa­gne­ment pro­po­sez-vous? Nous n’hé­ber­geons pas de star­tups même si nous pou­vons mettre à leur dis­po­si­tion des salles de réu­nion. En re­vanche, nous ré­pon­dons aux be­soins des so­cié­tés que nous avons sé­lec­tion­nées se­lon leur dé­ve­lop­pe­ment: du dé­mar­rage de leur aven­ture à la le­vée de fonds en pas­sant par leurs pre­miers pas sur le mar­ché. Vi­sion stra­té­gique, fi­nan­ce­ment, ré­seau, for­ma­tions, par­tages d’ex­pé­riences... Voi­là ce que nous leur ap­por­tons. P.Fac­to­ry est une struc­ture pri­vée. Son ac­com­pa­gne­ment est gra­tuit. En contre­par­tie, il prend  % du ca­pi­tal au no­mi­nal. Il faut sa­voir que les en­tre­pre­neurs-anges gar­diens de P.Fac­to­ry ne se­ront ré­mu­né­rés que le jour où ils re­ven­dront leurs parts. En France, sur dix star­tups sou­te­nues, six sont en échec, trois vé­gètent et seule une réus­sit dans son dé­ve­lop­pe­ment. C’est sur celle-ci que les anges gar­diens ont un re­tour sur in­ves­tis­se­ment leur per­met­tant de cou­vrir leurs pertes sur les neuf autres. Non, car nous sommes sur un ob­jec­tif à  à  ans pour une pre­mière sor­tie. Et ce­la ne fait que deux ans que nous exis­tons. Nous ne ga­gne­rons de l’ar­gent que lorsque les star­tups ac­com­pa­gnées en ga­gne­ront.

Comment vi­vez-vous alors? Au lan­ce­ment de l’ac­cé­lé­ra­teur, les  en­tre­pre­neurs ont in­ves­ti , M€ de ca­pi­tal ; la Caisse d’Epargne Côte d’Azur a éga­le­ment par­ti­ci­pé. Pa­ral­lè­le­ment, nous sommes en train de réa­li­ser une le­vée de fonds de , M€ qui se ter­mi­ne­ra en oc­tobre. Elle nous per­met­tra de fonc­tion­ner et d’in­ves­tir dans les en­tre­prises jus­qu’à ce que l’on ait des re­tours sur in­ves­tis­se­ment.

Quelles star­tups pro­met­teuses avez-vous ai­dées? Nous sui­vons Voi­sins vi­gi­lants () ; We­ver, le ré­seau so­cial de co­voi­tu­rage ur­bain ; Na­vi­ly, l’ap­pli­ca­tion de ré­fé­ren­ce­ment des mouillages. En deux ans d’ac­ti­vi­té, nous avons re­çu  can­di­da­tures et en avons re­te­nu une soixan­taine. Par­mi elles, un quart a le­vé des fonds. P. Fac­to­ry et les  en­tre­pre­neurs y ont in­ves­ti  M€ et les ont ai­dées à le­ver  M€ de plus, soit  M€ d’ar­gent pri­vé. Aux­quels s’ajoute près d’, M€ de prêts ban­caires, du fonds ré­gio­nal PA­CA Emer­gence...

Quels sont vos ob­jec­tifs? Nous vou­lons in­té­grer  nou­velles de star­tups par an. Et de­ve­nir l’ac­cé­lé­ra­teur ré­gio­nal de ré­fé­rence.

(D.R.)

« P.Fac­to­ry pour Pro­vence Fac­to­ry, ex­plique Ma­rie-Ch­ris­tine Vi­dal. L’ac­cé­lé­ra­teur in­ter­vient sur toute la ré­gion PA­CA. » Quel est votre bu­si­ness mo­del? Ga­gnez-vous dé­jà de l’ar­gent?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.