« Les ni­veaux de con­cen­tra­tion au­tour de l’aé­ro­port ne sont pas éle­vés »

Isa­belle Van­drot, chef dé­par­te­ment en­vi­ron­ne­ment aé­ro­port Nice Côte d’Azur

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

La pre­mière at­tente des gens, c’est le bruit. La pol­lu­tion est pour­tant pour nous une pro­blé­ma­tique aus­si im­por­tante. À Nice, nous tra­vaillons en pleine trans­pa­rence avec AirPa­ca. Des tra­vaux sont faits pour ré­duire les émis­sions des chau­dières, des vé­hi­cules. Si l’aé­ro­port a ob­te­nu cette an­née l’ac­cré­di­ta­tion « Car­bone », c’est bien parce que les ki­lo­watts non émis, les litres d’es­sence non consom­més grâce à ces me­sures, ont un im­pact. Ce n’est pas très grand pu­blic, pas très vi­sible, mais les aé­ro­ports font des ef­forts de­puis des an­nées. Nous sommes pour la trans­pa­rence.

Dans le plan de pré­ven­tion de l’at­mo­sphère, la pol­lu­tion des avions en l’air n’est pas prise en compte… Nous, aé­ro­ports, sommes des in­fra­struc­tures au sol. On ne peut pas dire à une com­pa­gnie de choi­sir tel ou tel ap­pa­reil. On a de­puis quelques an­nées un re­cen­se­ment des émis­sions pol­luantes. Une nou­velle loi nous oblige à ré­duire nos émis­sions de gaz à ef­fet de serre d’ici à -.

Pre­nez vous en compte la pol­lu­tion des avions? Pen­dant la phase de rou­lage, oui, nous agis­sons là-des­sus.

Mais pas en l’air? Non. Car ce sont des consignes de vol. C’est très com­pli­qué. On ne peut pas de­man­der à des avions de faire des cir­cuits pour évi­ter cer­tains sur­vols et de brû­ler moins de ké­ro­sène. C’est cet équi­libre-là qu’il faut trou­ver.

Me­su­rez-vous la pol­lu­tion glo­bale, les in­fra­struc­tures au sol et celle des avions? Nous sommes en train de le faire. C’est un tra­vail énorme. Il faut al­ler cher­cher des in­for­ma­tions qui ne nous ap­par­tiennent pas. Notre propre pol­lu­tion, on la connaît en tant que ges­tion­naire. Pour al­ler cher­cher et conso­li­der le reste, c’est moins fa­cile. Vous n’avez ja­mais réa­li­sé d’étude d’im­pact sur la san­té? Non. Nous avons un groupe de tra­vail sur la qua­li­té de l’air avec les ri­ve­rains et les mu­ni­ci­pa­li­tés. Les ni­veaux de con­cen­tra­tion au­tour de l’aé­ro­port ne sont pas éle­vés. On a la chance d’avoir un aé­ro­port où il y a une cir­cu­la­tion d’air. Les pol­luants y sont di­lués. Et je n’ai pas dit pous­sés plus loin. L’aé­ro­port n’est pas un site de pol­lu­tion lourde. Mais at­ten­tion, je ne vien­drai ja­mais vous dire que le ké­ro­sène n’est pas pol­luant.

Dans l’aé­rien, on en­tend sou­vent par­ler de pol­lu­tion so­nore mais peu de pol­lu­tion at­mo­sphé­rique…

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.