La jus­tice s’adapte à la “dé­fer­lante” des dos­siers ter­ro­ristes

Monaco-Matin - - France -

« Nous sommes in­du­bi­ta­ble­ment face à un dé­fi. Sur les neuf pre­miers mois de , on a eu une hausse de , % du nombre d’in­for­ma­tions ju­di­ciaires ou­vertes en ma­tière de ter­ro­risme, par rap­port à l’an­née pré­cé­dente. Dans le même temps, le nombre de dos­siers trai­tés a aug­men­té de ,% », a in­di­qué, hier, le pré­sident du tri­bu­nal de grande ins­tance de Pa­ris, Jean-Mi­chel Hayat. Pour faire face à l’aug­men­ta­tion du nombre de dos­siers, la pre­mière me­sure a été d’aug­men­ter le nombre de ma­gis­trats, a-t-il rap­pe­lé. Alors qu’« il y avait, il y a deux ans, huit ca­bi­nets d’ins­truc­tion an­ti­ter­ro­ristes, il y en au­ra dix d’ici la fin no­vembre » et «unon­zième poste » a été de­man­dé. S’agis­sant des dos­siers ter­ro­ristes pas­sant de­vant les chambres cor­rec­tion­nelles, pour des dé­lits d’apo­lo­gie du ter­ro­risme ou des consul­ta­tions de sites dji­ha­distes par exemple, « il n’y a pas d’em­bou­teillage: il n’y a pas un dos­sier en at­tente d’au­dien­ce­ment », a as­su­ré le pré­sident du TGI. Pour faire face à ce « nou­veau dé­fi », une « dé­fer­lante plu­tôt at­ten­due au

deuxième tri­mestre  » ,il es­time que la cour d’as­sises spé­ciale qui juge les crimes ter­ro­ristes, qui compte ac­tuel­le­ment sept ma­gis­trats pro­fes­sion­nels, pour­rait « pas­ser à cinq ma­gis­trats ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.