Piques et toc!

Monaco-Matin - - Monaco -

Laurent Nou­vion re­grette la fer­me­ture de la route de la Pis­cine du­rant le Mo­na­co Yacht Show. « Tout Mo­na­co est blo­qué. Il ne faut pas ou­blier qu’il y a une école avec sept cents élèves. Même si c’est une école pri­vée, je ne vois pas pour­quoi on trai­te­rait plus mal ces pa­rents-là que les autres. Sait-on quels mar­chés ont été conclus ? Quelle TVA ce­la a gé­né­ré ? Je vous de­mande de lais­ser la route de la Pis­cine ou­verte, quitte à faire sau­ter quelques tentes. » Ré­ponse de Ma­rie-Pierre Gra­ma­glia, mi­nistre à l’Ur­ba­nisme: « Je ne vois pas comment…» Jean-Charles Al­la­ve­na : « Ré­duire le Yacht Show à une his­toire d’ac­cès à l’école in­ter­na­tio­nale… Dites-moi que je rêve. C’est as­sez col­lec­tor!»

Après l’heure, ce n’est plus l’heure  h : les votes s’en­chaînent ra­pi­de­ment. Thier­ry Poyet veut in­ter­ve­nir sur une ligne bud­gé­taire qu’il vient de vo­ter. « Trop tard, vous avez vo­té, lance le pré­sident Ch­ris­tophe Stei­ner. Vous avez per­du le jo­ker. »

Une his­toire à dor­mir de­bout  h  : Da­niel Boe­ri prend la pa­role. Les sommes dé­diées à la culture, bien que sub­stan­tielles, sont en baisse par rap­port à  avec « , % du bud­get na­tio­nal ». « J’ai fait l’ad­di­tion des chiens et des chats. Glo­ba­le­ment, il y a moins de pré­sence dans tous les évé­ne­ments de Mo­na­co.» Le doyen évoque en­suite, pas­sé son temps de pa­role li­mi­té à trois mi­nutes, La nuit blanche qui « a vrai­ment su­per bien mar­ché ».  h  : « Je vais vous ra­con­ter une pe­tite his­toire ; celle du pre­mier fa­bri­cant mon­dial de di­li­gences. » Crise de rires dans l’hé­mi­cycle. Ch­ris­tophe Stei­ner : « Faites at­ten­tion que ce ne soit pas “bonne nuit les pe­tits”. Faites di­li­gence. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.