Bar­det, les co­pains d’abord

Ro­main Bar­det a rem­por­té le re­lais du Tri Roc avec son ami Brice Dau­bord, vice-cham­pion d’Eu­rope de la dis­ci­pline. Et le 2e du der­nier Tour de France, fé­ru de VTT, s’est bien échauf­fé avant le ma­ra­thon du jour

Monaco-Matin - - Sports - PIERRE-MI­CKAËL AYI

Sur le po­dium du Tri Roc, Ro­main Bar­det (25 ans) est dans ses pe­tits sou­liers. Le deuxième du der­nier Tour de France vient pour­tant de sou­le­ver haut la main l’épreuve du re­lais, avec son ami pro­fes­sion­nel Brice Dau­bord (31 ans). Dans le Var, sa sym­pa­thique mo­des­tie le rat­trape… «Ça me change, mais j’y prends goût», pousse le jeune cham­pion face au spea­ker. Pour Dau­bord, ra­vi au cô­té de son col­lègue de pro­mo­tion étu­diante, la pa­ren­thèse en­chan­tée conti­nue. « Ona mon­tré qu’on pou­vait se faire plai­sir avec Ro­main, entre potes. On s’est connus dans nos études de ma­na­ge­ment à Gre­noble et de­puis, on ne s’est plus lâ­chés. On rê­vait de faire course en­semble de­puis tou­jours. »

Sans sus­pense

Vé­ri­table star du jour, le cou­reur d’AG2R-La Mon­diale, même en roue libre, avait dé­jà fait le tra­vail. Et le grim­peur a at­ten­du son ami tout sou­rire sur la ligne d’ar­ri­vée, en re­cueillant les suf­frages des “sel­fies”… « Je me sens en va­cances, pour­suit le na­tif de Brioude, digne re­pré­sen­tant du team BH-Sun­tour

La course a été fun, c’est sym­pa de fi­nir la sai­son comme ça. Ce­la me donne des idées…» L’at­ter­ris­sage en dou­ceur ira jus­qu’au len­de­main, sur le Roc ma­ra­thon où le grim­peur pas­sion­né de VTT va cô­toyer les as de la dis­ci­pline (lire ci-des­sous). Ou le contraire… «Ça change, c’est di­ver­tis­sant en hi­ver, même si les ef­forts ne sont pas les mêmes que sur route», ex­po­sait Bar­det qui au­pa­ra­vant avait mis une bonne « mine » sur le tra­cé de 24 km, dé­pas­sant quatre à quatre les concur­rents du Tri Roc in­di­vi­duel par­tis avec cinq mi­nutes d’avance. Comme pré­vu, il n’y a guère eu de sus­pense sur la base na­ture. Dès le pas­sage au vélo, l’équipe ca­ta­lo­guée pro­fes­sion­nelle a en ef­fet dis­pu­té une course en so­li­taire, ou presque. Au fi­nal, le qua­druple cham­pion de France et vice-cham­pion d’Eu­rope du com­bi­né na­ture, Brice Dau­bord, a en­le­vé sa te­nue à peine es­souf­flé. « À pied j’ai gé­ré. Avec Karl (Shaw) on se tire la bourre toute l’an­née sur le cir­cuit (du cross-tri­ath­lon, Ndlr). J’ai même ré­duit l’écart cette sai­son, on n’est pas loin je suis en train de le rat­tra­per. Au­jourd’hui (hier) , on a cou­ru en­semble parce que je n’ai pas dis­pu­té la par­tie vélo et qu’on ne fait pas les choses à moi­tié. » Pas de ça entre amis… Dé­jà vain­queur du Tri Roc 2013, l’Or­léa­nais de Saint-Jean-de-Monts qui a cou­ru na­ta­tion et course à pied se fait même cham­brer par Bar­det en in­ter­view: «Fais gaffe, il n’écrit que des bê­tises…» Dau­bord pour­rait lui s’es­claf­fer sur la tran­si­tion du jeune Au­ver­gnat,

Fais gaffe, il n’écrit que des bê­tises... ”

les mains ac­cro­chées sur le gui­don du VTT comme une pe­tite reine de la route. Un élan chao­tique, mais drôle et tou­chant. Et une belle his­toire de plus. «C’est vrai­ment top, conclut Dau­bord. Ima­gine, je dé­barque à peine de FontRo­meu où je sui­vais mon stage de pré­pa­ra­tion aux pro­chains mon­diaux cross-tri­ath­lon en Aus­tra­lie, où j’ai­me­rais me rap­pro­cher du po­dium. Et je se­rai au Ven­dée tri­ath­lon show ce week-end. Ve­nir ici, ce n’était vrai­ment pas écrit…» De­puis, si. 1. Autres cou­reurs du team BH-Sun­tour, Maxime Ma­rotte, Hé­lène Mar­couyre, Ju­lie Bres­set, Jor­dan Sar­rou ou en­core Vic­tor Ko­retz­ky se­ront éga­le­ment pré­sents sur le Roc d’Azur 2016.

(Pho­tos Phi­lippe Ar­nas­san)

Ro­main Bar­det est ve­nu prendre du plai­sir sur ce Roc d’Azur. Si, en plus, la vic­toire est au bout...

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.