« Il faut dé­dra­ma­ti­ser la culture »

Culture France 3 lance Drôle d’en­droit pour une ren­contre ,un ma­ga­zine in­no­vant ani­mé par le jour­na­liste Ni­co­las De­mo­rand

Monaco-Matin - - Détente | Médias - GILLES BOUSSAINGAULT

N ico­las De­mo­rand pré­sente un nou­veau ma­ga­zine cultu­rel heb­do­ma­daire sur France 3. En sor­tant du tra­di­tion­nel pla­teau de té­lé­vi­sion, l’ani­ma­teur es­père dé­mon­trer que la culture est par­tout et que tout est culture. L’ani­ma­teur sait qu’une émis­sion cultu­relle en fin de soi­rée (à 22 h 45 pour la pre­mière émis­sion, les sui­vantes étant pro­gram­mées à 23 h 05) n’a ja­mais per­mis de réa­li­ser de gros scores d’au­dience. Mais ce n’est pas ce qui le mo­tive. Il sou­haite avant tout ou­vrir la culture au plus grand nombre. « On a sou­vent l’im­pres­sion qu’une émis­sion cultu­relle est cou­pée du monde ou qu’il y a un ef­fet de seuil et que, comme dans un mu­sée ou un théâtre, il faut le fran­chir pour ac­cé­der à la culture, com­mente Ni­co­las De­mo­rand. Or, elle est par­tout. Il faut la dé­dra­ma­ti­ser et l’ins­tal­ler dans le réel. » C’est pour cette rai­son que l’ani­ma­teur a dé­ci­dé de re­ce­voir ses in­vi­tés hors pla­teau, dans des lieux va­riés, comme une église, un mo­nu­ment ou un mu­sée. Pour com­men­cer. Car, par la suite, il ne s’in­ter­dit pas d’ins­tal­ler le pla­teau am­bu­lant, conçu par Phi­lippe Starck, dans un su­per­mar­ché ou une usine. Pour le pre­mier nu­mé­ro, c’est dans l’église or­tho­doxe pa­ri­sienne Saint-Alexandre-Nevs­ky que l’ani­ma­teur a re­çu l’ac­teur Guillaume Gal­lienne, qui évoque en tête à tête ses ori­gines russes. « Cet en­droit donne ac­cès à un Gal­lienne que je ne connais­sais pas du tout. Il ex­plique que, à 26 ans, il a em­bras­sé cette re­li­gion-là et qu’il se confesse face-à-face avec le pope. C’est dra­ma­tur­gique pour quel­qu’un qui fait du théâtre !, s’en­thou­siasme Ni­co­las De­mo­rand. Ce­la donne aus­si lieu à une conver­sa­tion très dif­fé­rente de ce que l’on peut en­tendre dans les talk-shows, très

tour­nés vers la pro­mo­tion. Quand Guillaume ra­conte avoir re­çu trop de Cé­sars pour son film Les Gar­çons et Guillaume, à table !, il fait un

aveu in­croyable ! » Convain­cu que n’im­porte quel su­jet peut de­ve­nir cultu­rel se­lon l’angle sous le­quel on l’aborde, Ni­co­las De­mo­rand va ten­ter de re­créer avec chaque in­vi­té ces mo­ments de confi­dence. Il re­ce­vra le ju­do­ka Ted­dy Ri­ner dans la bibliothèque du mu­sée Gui­met, à Pa­ris, dont une grande par­tie est dé­diée au Ja­pon. Pour l’ani­ma­teur, il n’y a pas de drôle d’en­droit pour se par­ler.

C’est­dansl’égli­seor­tho­doxe­pa­ri­sien­neSaint­Alexandre­Nevs­ky­queNi­co­lasDe­mo­rand are­çul’ac­teurGuillau­meGal­lienne,quié­vo­queen­tê­teà­tê­te­se­so­ri­gi­nes­russes.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.