Mo­na­co sou­ve­rain face au HTV (-)

En en­chaî­nant hier un qua­trième suc­cès de rang de­vant Hyères-Tou­lon (84-68), la Ro­ca Team re­prend son fau­teuil de lea­der avant de re­trou­ver la scène eu­ro­péenne

Monaco-Matin - - La Une -

Avec cette Ro­ca Team, le risque de de­ve­nir re­don­dant dans l’ana­lyse, au fur et à me­sure que le ca­len­drier va s’égrai­ner, est de l’ordre du pos­sible. Et dire que nous n’en sommes qu’à la qua­trième jour­née. Mo­na­co désosse ses ad­ver­saires et les fait mi­jo­ter à sa guise. Hier soir, ce fut à feu doux. Une cuis­son maî­tri­sée où il a suf­fi de re­le­ver le gaz (com­pre­nez le rythme) par in­ter­valles, pour in­évi­ta­ble­ment rô­tir les Va­rois. Le pro­mu, loin d’être ri­di­cule mais qui ne boxe pas dans la même ca­té­go­rie, a mo­de­lé avec ce qu’il avait dans le pla­card. De l’en­vie à re­vendre, un sché­ma dé­fen­sif plu­tôt rô­dé, em­preint d’agres­si­vi­té, et quelques élé­ments qui sortent du lot (Ho­ward, Simp­son). Mais lorsque l’adresse fait dé­faut (9/31 à la pause) et que la cueillette est une vraie plaie par àcoups (seule­ment 39% des re­bonds pris au re­pos), suivre les pas mo­né­gasques de­vient dé­li­cat. Ceux qui pen­saient que le HTV tien­drait ca­hin-ca­ha le rythme ont néan­moins eu le com­pas dans l’oeil car Mo­na­co ne s’est réel­le­ment en­vo­lé qu’en fin de match. Mais hor­mis une pointe d’exas­pé­ra­tion de Zvez­dan Mi­tro­vic, le tech­ni­cien mon­té­né­grin de l’ASM, au mo­ment où Alexandre Chas­sang se­ma un lé­ger doute (54-46, 28’), les Ro­ca boys sont res­tés dans leurs stan­dards. Ser­gii Gla­dyr n’y fut pas étran­ger. L’Ukrai­nien, ar­tilleur de re­nom une se­maine plus tôt à Châ­lon-Reims (21 points), avait re­vê­tu le même cos­tume hier. Deux flèches pri­mées en l’es­pace de trois mi­nutes qui per­mirent de clore le peu de dé­bat qu’il res­tait (57-46, 29’ puis 64-52, 32’). « Ces shoots de Gla­dyr à trois points nous font mal », lâ­cha après-coup Kyle Milling, le tac­ti­cien va­rois.

Main­te­nant, Franc­fort

Meilleure dé­fense et meilleure at­taque de ProA, le groupe du Ro­cher pour­rait aus­si ai­sé­ment pré­tendre au po­dium en ma­tière de spec­tacle. Dans une am­biance par­fois feu­trée, sou­vent en­traî­nante, les Mo­né­gasques en ont mis plein les mi­rettes. Une ma­rée de dunks où Ouat­ta­ra a fait of­fice de pré­cur­seur. L’ar­rière de 24 ans, mon­té sur res­sorts, s’en­voya en l’air à deux re­prises, dont l’une énor­mis­sime dès l’en­tame. Ca­ner-Med­ley dans les clous pour sa pre­mière ap­pa­ri­tion -, Abou­dou et Fo­fa­na em­boî­tèrent le pas à leur com­père. Dif­fi­cile donc, d’avoir quelque chose à re­dire chez les ouailles de Mi­tro­vic. Clai­re­ment au-des­sus du lot au sein de l’Hexa­gone et ca­pable de li­mi­ter son ad­ver­saire à 68 points maxi­mum lors de ses trois der­nières sor­ties, l’ASM ne laisse per­sonne in­dif­fé­rent. La ques­tion du « Qui les fe­ra tom­ber en pre­mier ? » four­mille dans les cou­loirs de ProA. Reste dé­sor­mais à sa­voir si l’épou­van­tail que re­pré­sentent Sy and Co - qui n’ont pas pui­sé dans les bat­te­ries face au HTV - peut se trans­po­ser au-de­là des fron­tières na­tio­nales. Quelque chose nous dit que la ré­cep­tion de Franc­fort de­main soir en Cham­pion’s League, pour­rait être un pre­mier in­dice de taille.

Gla­dyr et la Ro­ca Team ont sur­vo­lé les dé­bats hier face à Hyères-Tou­lon.

Da­vies a mar­qué sept points hier soir.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.