F-Reg boucle sa re le­vée de fonds

La star­tup ni­çoise a conçu un cla­pet ré­gu­la­teur de dé­bit qui rend in­tel­li­gent les ré­seaux de col­lecte d’eau et lutte contre les inon­da­tions

Monaco-Matin - - L’Économie - KA­RINE WENGER kwen­ger@ni­ce­ma­tin.fr www.f-reg.fr

Spé­cia­li­sée dans la ré­gu­la­tion des eaux flu­viales, F-Reg, star­tup hé­ber­gée au CEEI à Nice après être pas­sée par l’In­cu­ba­teur Pa­ca-Est, vient de bou­cler sa pre­mière le­vée de fonds : « 400 000 € au­près de bu­si­ness an­gels d’An­gels Bay In­vest, de la Bpi et du ré­seau En­tre­prendre qui nous per­met­tra de fi­nir la R&D tech­nique et de mettre en place notre plan d’ac­tion com­mer­ciale », ex­plique Em­ma­nuel Cu­ri­nier, fon­da­teur de F-Reg avec Thier­ry Cour­bon. Tous deux ont conçu un cla­pet ré­gu­la­teur de dé­bit qui, une fois ins­tal­lé dans le ré­seau de col­lecte d’eau, per­met d’évi­ter les inon­da­tions.

Ré­seau in­tel­li­gent

« Chaque an­née en France, il se construit 7 000 km de routes sup­plé­men­taires et 68 000 ha s’ur­ba­nisent sous la forme de par­kings, de bâ­ti­ments... Cette im­per­méa­bi­li­sa­tion de la voi­rie pro­voque des ruis­sel­le­ments qui n’exis­taient pas au­pa­ra­vant », ex­plique Em­ma­nuel Cu­ri­nier. Des ruis­sel­le­ments qui, lors de forts orages, peuvent se trans­for­mer en inon­da­tions. La so­lu­tion tra­di­tion­nelle est de construire des bas­sins de ré­ten­tion. Celle de F-Reg est d’ajou­ter dans le ré­seau de col­lecte d’eau des cla­pets li­mi­teurs de dé­bit qui agissent comme un frein hy­drau­lique ca­pable de contrô­ler les écou­le­ments, d’évi­ter les risques de col­ma­tage et les dé­bor­de­ments sur la voi­rie. « En maî­tri­sant le dé­bit d’eau plu­viale en­voyé vers l’aval, on donne une in­tel­li­gence au ré­seau. Nous ci­blons en prio­ri­té les créa­tions de ré­seau car les conduites d’eau que nous pré­co­ni­sons ont un dia­mètre su­pé­rieur à celles dé­jà ins­tal­lées. » Mais le dis­po­si­tif fonc­tionne éga­le­ment sur les ré­seaux exis­tants, « tou­te­fois, la fi­na­li­té se­ra de li­mi­ter les re­jets d’eaux usées dans le mi­lieu na­tu­rel ». Que ce soit pour une créa­tion de ré­seau ou une ins­tal­la­tion dé­jà exis­tante, toute l’in­tel­li­gence se fait avant sa pose. « Nous nous adap­tons à la to­po­gra­phie, même à une chaus­sée en pente, et au dia­mètre de la conduite. » S’ins­tal­lant dans le re­gard de vi­site, le dis­po­si­tif, mé­ca­nique, fonc­tionne sans élec­tri­ci­té ni su­per­vi­sion. Créée en 2014, F-Reg a dé­ve­lop­pé son concept et étu­dié son mar­ché pen­dant deux ans. « Nous avons tes­té pen­dant près d’un an l’ef­fi­ca­ci­té du cla­pet dans un ré­seau du Grand Lyon. Notre pro­jet étant no­va­teur, nous vou­lons ob­te­nir une cer­ti­fi­ca­tion afin de ras­su­rer nos clients. Ce­la fait trois siècles que les ré­seaux d’as­sai­nis­se­ment sont conçus pour éva­cuer les flux le plus vite et le plus loin pos­sible. Et nous, nous pro­po­sons aux ex­ploi­tants de ré­seaux et amé­na­geurs pu­blics ou pri­vés, comme Vin­ci ou Bouygues de pla­cer un obs­tacle dans les conduites ! » Pour convaincre les plus ré­ti­cents, les concep­teurs de F-Reg re­cherchent des sites pré­cur­seurs et en ont dé­jà trou­vé quelques-uns. « En no­vembre, dans le cadre d’une ex­ten­sion de trot­toir à An­tibes, nous ins­tal­le­rons un cla­pet dans un col­lec­teur de 45 m3. » La Lyon­naise des Eaux les a sol­li­ci­tés pour pla­cer à Mul­house un dis­po­si­tif évi­tant les re­jets pol­luants dans une ri­vière bu­sée. Puis vien­dra Mar­seille en jan­vier et sur­tout un site pi­lote à Nice « en par­te­na­riat avec la Mé­tro­pole où nous po­se­rons 20 cla­pets sur le ré­seau exis­tant... »

(Pho­to K.W.)

F-Reg (Flux Re­gu­la­tion) pour ré­gu­la­tion des flux, dé­codent Thier­ry Cour­bon, di­rec­teur com­mer­cial, et Em­ma­nuel Cu­ri­nier, pré­sident de F-Reg.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.