Les ré­si­dences se­niors, un in­ves­tis­se­ment à sur­veiller

En 2050, les se­niors comp­te­ront pour 1/3 de la po­pu­la­tion fran­çaise, soit un po­ten­tiel lo­ca­tif en crois­sance constante. Un gage d’at­trac­ti­vi­té à étu­dier.

Monaco-Matin - - Sports - PAR MÉLISSA MA­RI/ SOPRESS

Avec la mise en place de la loi Cen­si Bou­vard, qui per­met de réa­li­ser un pla­ce­ment lo­ca­tif dans une résidence neuve de ser­vices (se­nior no­tam­ment) en bé­né­fi­ciant d’avan­tages fis­caux, de nom­breuses per­sonnes ont mi­sé sur l’im­mo­bi­lier. En ef­fet, en choi­sis­sant ce dis­po­si­tif, l’ache­teur bé­né­fi­cie d’une ré­duc­tion d’im­pôt égale à 11 % hors taxe du prix d’achat, ré­par­tie sur 9 ans et li­mi­tée à 300 000 eu­ros d’in­ves­tis­se­ment chaque an­née. De plus, la TVA à 20 % peut être ré­cu­pé­rée si le bien est loué pen­dant au moins 20 ans et l’on peut bé­né­fi­cier du sta­tut LMNP (loueur en meu­blé non pro­fes­sion­nel). Cô­té lo­ca­taire, cette so­lu­tion offre aus­si de bons cô­tés, car les ap­par­te­ments neufs ain­si créés ré­pondent aux at­tentes des oc­cu­pants : em­pla­ce­ment pri­vi­lé­gié, pres­ta­tions ci­blées, équi­pe­ments adap­tés, es­paces de ren­contre. À l’évi­dence, l’in­ves­tis­se­ment est sé­dui­sant, ce pour­quoi le dis­po­si­tif a été re­con­duit jus­qu’à fin 2017. Néan­moins, le bien lo­ca­tif a ses par­ti­cu­la­ri­tés, qu’il convient de bien re­pé­rer pour ne pas réa­li­ser un in­ves­tis­se­ment à perte.

Le mo­dèle résidence se­nior

Il faut tout d’abord veiller à la qua­li­té de l’em­pla­ce­ment, car les be­soins dif­fèrent d’un dé­par­te­ment à l’autre. Le Var et les Alpes-Ma­ri­times ont un fort seuil mi­gra­toire de se­niors, soit une po­pu­la­tion sus­cep­tible d’in­té­grer ra­pi­de­ment un éta­blis­se­ment spé­cia­li­sé. Concer­nant les pres­ta­taires, il est pré­fé­rable de s’as­su­rer de leur fia­bi­li­té (pro­mo­teur) et de leur via­bi­li­té (ges­tion­naire). Vous se­rez liés avec cha­cun d’eux, tant au mo­ment de la construc­tion que du­rant toute la du­rée le bail, ce der­nier de­vant être ana­ly­sé au peigne fin. Cô­té pra­tique, le sta­tut de la résidence joue aus­si son rôle : entre l’ac­cueil d’une per­sonne au­to­nome et ce­lui d’une per­sonne dé­pen­dante, les ca­hiers des charges va­rient. Pour l’as­pect fi­nan­cier, même si l’on vous pro­met un ren­de­ment an­nuel de 4 à 5 % sur du neuf, ce­la ne doit pas sur­éva­luer le bien. Il ne faut pas hé­si­ter à cal­cu­ler le prix au mètre car­ré. De la même fa­çon, les avan­tages fis­caux sont at­trac­tifs mais il convient de bien com­prendre leur uti­li­té : sta­tut LMNP, ré­gime, ré­duc­tion d’im­pôts ou amor­tis­se­ment… En somme, ne vous lais­sez pas aveu­gler, tout ce qui brille n’est pas d’or.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.