Lyon doit mon­trer les crocs

Dans le doute après un dé­but de sai­son pous­sif, l’OL ap­pa­raît comme une proie idéale pour la Ju­ven­tus, qui, sans convaincre, ca­ra­cole en tête du Cal­cio et se pré­sente au Parc OL ce soir

Monaco-Matin - - Sports -

En Ligue des cham­pions, l’OL - une vic­toire sur le Di­na­mo Za­greb (3-0) et une dé­faite à Sé­ville (1-0) - doit prendre au moins un point dans sa double confron­ta­tion avec la Vieille Dame, s’il ne veut pas dé­cro­cher dans la lutte pour la 2e place et une qua­li­fi­ca­tion en 8es de fi­nale. Un re­pê­chage en Eu­ro­pa League se­rait une grosse dés­illu­sion pour le club de JMA, qui rêve de jouer un 8e de fi­nale de C1 dans son nou­veau Parc OL. Les Tu­ri­nois visent quant à eux la tête du groupe, et beau­coup mieux en­suite. Le fi­na­liste de l’édi­tion 2015 n’a tou­jours pas di­gé­ré son éli­mi­na­tion pré­coce en 8e de fi­nale la sai­son pas­sée face au Bayern Mu­nich.

La dé­fense, maillon faible tu­ri­nois

Ven­dre­di, pour Lyon, Yan­gaM­bi­wa a de nou­veau mon­tré ses li­mites ac­tuelles tout comme Mo­rel. L’un des deux se­ra cer­tai­ne­ment rem­pla­cé par Nkou­lou, mé­na­gé à Nice. A la Juve, l’ar­rière-garde est moins sou­ve­raine que la sai­son dernière avec no­tam­ment la mé­forme du gar­dien Buf­fon, qui mul­ti­plie les bourdes en club et sé­lec­tion. Chiel­li­ni, bles­sé, est très in­cer­tain alors que Bon­nuc­ci a été per­tur­bé par un sou­ci

GROUPE E

fa­mi­lial en dé­but de sai­son.

Hi­guain-Dy­ba­la, re­dou­table duo

De­vant, le re­tour à l’OL d’Alexandre La­ca­zette (6 buts en 5 matches) est une bonne nou­velle pour Lyon. Il a joué trente mi­nutes à Nice après cinq se­maines d’ab­sence en rai­son d’une bles­sure. Il de­vrait re­cons­ti­tuer son duo avec Fe­kir sur le front de l’at­taque mais après une longue in­dis­po­ni­bi­li­té, La­ca­zette se­ra en­core loin de sa meilleure forme. A la Juve, Gon­za­lo Hi­guain, trans­fuge de Naples, est en

GROUPE F

re­vanche dé­jà bien in­té­gré dans sa nou­velle équipe avec sept buts en dix matches. Il est bien sou­te­nu par le jeune Ar­gen­tin Pau­lo Dy­ba­la (22 ans), qui vient de mar­quer quatre buts en quatre ren­contres. Les deux hommes peuvent pro­fi­ter des hé­si­ta­tions de l’équipe lyon­naise dont l’or­ga­ni­sa­tion en 3-5-2 ne donne pas les ré­sul­tats es­comp­tés.

La Juve en avance tac­ti­que­ment

A l’ex­té­rieur, l’OL n’a pas en­core ga­gné un match avec ce dis­po­si­tif (3 dé­faites, 1 nul et au­cun but mar­qué).

GROUPE G

Ce sys­tème à trois dé­fen­seurs cen­traux et deux hommes de cou­loir n’a ja­mais fonc­tion­né dans l’his­toire du club, de ma­nière du­rable en tout cas. Mais pour l’heure, l’en­traî­neur Bruno Ge­ne­sio in­siste. A do­mi­cile, les suc­cès contre Za­greb ou contre Mont­pel­lier (5-1), ré­duit à dix après huit mi­nutes de jeu, ne sont pas pro­bants. Les Lyon­nais ont été réa­listes contre Saint-Etienne (20). Le duo La­ca­zette-Fe­kir don­ne­ra peut-être un sens à ce 3-5-2 mais l’équipe reste quand même sur trois dé­faites lors de ses quatre der­niers matches.

GROUPE H

En re­vanche, la Ju­ven­tus fait preuve d’une grande sou­plesse tac­tique. Le 3-5-2 au­quel la Vieille Dame est ha­bi­tuée peut se muer en 4-4-2 ou en 3-4-3 grâce à la ri­chesse de l’ef­fec­tif. Et si Bruno Ge­ne­sio, dont l’équipe a joué à dix du­rant une heure à Nice, n’avait pas trop les moyens de mé­na­ger ses troupes ven­dre­di, ce n’était pas le cas de son ho­mo­logue tu­ri­nois. Mas­si­mi­lia­no Al­le­gri a en ef­fet pu faire souf­fler sa­me­di, Mi­ra­lem Pja­nic, un an­cien de Lyon, et Sa­mi Khe­di­ra, tan­dis que Bon­nuc­ci et Hi­guain n’ont joué qu’un quart d’heure.

La­ca­zette et l’OL doivent se re­mo­bi­li­ser pour ar­rê­ter la Juve et Dy­ba­la, in­te­nables...

(Photos AFP/EPA)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.