Mar­seille, ver­sion US

La vente de l’OM à l’homme d’af­faires amé­ri­cain, Frank McCourt a été si­gnée hier à Pa­ris. Le pré­sident, Jacques-Hen­ri Eyraud, est dé­jà au tra­vail

Monaco-Matin - - Sports -

C’est fait ! L’Olym­pique de Mar­seille est de­ve­nu hier pro­prié­té de l’homme d’af­faires amé­ri­cain Frank McCourt, si­gnant les der­niers pa­piers à Pa­ris pen­dant que Jacques-Hen­ri Eyraud pre­nait dé­jà sur place son poste de pré­sident pour le dé­but des grands tra­vaux. « Au­jourd’hui s’ouvre un nou­veau cha­pitre de la grande his­toire de l’Olym­pique de Mar­seille », a dit McCourt dans un com­mu­ni­qué. Le nou­veau boss as­sure qu’il sait par­fai­te­ment où il met les pieds. « Les dé­fis aux­quels l’OM a dû faire face sur le ter­rain et en de­hors ont eu un im­pact né­ga­tif sur les fans du club ces der­nières an­nées », re­con­naît-il. Le chan­tier est gi­gan­tesque. L’OM a chu­té spor­ti­ve­ment, ab­sent de la Ligue des cham­pions de­puis trois sai­sons, l’équipe a per­du énor­mé­ment de va­leur, avec des joueurs prê­tés (Go­mis) ou sur le dé­part (Diar­ra), et le stade est vide. Ils n’étaient même pas 25.000 di­manche soir contre Metz (vic­toire 1-0) pour

le der­nier match des 20 ans des Louis-Drey­fus, Ro­bert puis Mar­ga­ri­ta, à la tête de l’OM.

Un prix avoi­si­nant les  mil­lions

Pen­dant que McCourt pa­ra­phait les do­cu­ments of­fi­ciels à Pa­ris, pour un prix avoi­si­nant les 45 mil­lions

d’eu­ros, Eyraud met­tait dé­jà les mains dans le mo­teur à La Com­man­de­rie, au centre d’en­traî­ne­ment Ro­bert Louis-Drey­fus, der­nier ves­tige de l’ère pré­cé­dente. Ar­ri­vé en moto-taxi de la gare d’Aix-en-Pro­vence TGV peu avant 13h00, le nou­veau pré­sident a ren­con­tré l’en­semble des sa­la­riés du club, les joueurs en tête. Il leur a pré­sen­té son pro­jet, qui risque de se faire sans cer­tains d’entre eux. Le trio McCourt-Eyraud-Di­dier Poul­maire (avo­cat, leur conseiller dans le ra­chat de l’OM) a deux chan­tiers prio­ri­taires : trou­ver un di­rec­teur spor­tif (DS) et un pa­tron à la fois mar­ke­ting et fi­nan­cier. Pour le poste de DS, le nom de Luis Cam­pos se dé­tache. Le Por­tu­gais a fait ses preuves à Mo­na­co et pos­sède un gros carnet d’adresse.

Un joueur de pres­tige au mer­ca­to d’hi­ver ?

Par ailleurs, le bu­si­ness et le mar­ke­ting re­pré­sentent un des pi­liers du pro­jet ‘‘OM cham­pion’’ de McCourt. L’homme d’af­faires, qui a dé­te­nu le club de ba­se­ball des Los An­geles Dod­gers jus­qu’en 2012, pi­lo­te­ra à dis­tance, de­puis les USA, son nou­veau vais­seau. Il se pré­sente comme le « ga­rant de l’uni­té de l’OM » et in­siste sur sa « confiance to­tale » en Jacques-Hen­ri Eyraud. Le­quel est of­fi­ciel­le­ment aux ma­nettes, au nom de McCourt, qui an­nonce en conclu­sion de son com­mu­ni­qué : « Nous al­lons re­mettre notre club sur le che­min de la gloire ». Sur le plan spor­tif, McCourt pour­rait es­sayer « d’of­frir » un joueur de pres­tige au mer­ca­to d’hi­ver et peut-être un en­traî­neur au plus tard pour la sai­son pro­chaine.

(Photo An­toine Re­pes­sé)

Frank McCourt, hier, lors de la si­gna­ture du contrat.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.