« dons par an sont né­ces­saires»

Anne Gou­ver­ner-Val­la, chef de ser­vice au Centre de trans­fu­sion san­guine du CHPG

Monaco-Matin - - Monaco -

Comment évo­luent les chiffres du don de sang à Mo­na­co ? Nous re­ce­vons aux alen­tours de   dons par an. Glo­ba­le­ment, ça reste très stable de­puis plu­sieurs an­nées alors que cer­tains évé­ne­ments peuvent pro­vo­quer des pics de de­mande. À Mo­na­co, il faut au mi­ni­mum  dons par an pour trans­fu­ser les pa­tients hos­pi­ta­li­sés dans les trois éta­blis­se­ments mé­di­caux.

Quel a été l’im­pact de l’at­ten­tat de Nice sur les stocks ? Dans les se­maines qui ont sui­vi, il y a eu  % de de­mandes sup­plé­men­taires. Mais les don­neurs se sont beau­coup mo­bi­li­sés.

Quel est l’in­té­rêt d’être au­to­suf­fi­sant? Ce sont les le­çons qui ont été ti­rées des at­ten­tats du Ba­ta­clan et de Nice. Il n’y a pas eu de dé­fi­cit car chaque centre de trans­fu­sion san­guine a été très ré­ac­tif. On l’a vu lors de ces at­ten­tats, si de­main nous avions un évé­ne­ment ex­cep­tion­nel, il est né­ces­saire que chaque centre pos­sède un stock de douze jours.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.