Le «ra­di­ca­li­sé» de l’aé­ro­port souffre de troubles men­taux

Monaco-Matin - - Côte D’azur Carnet - GUI. B. gber­to­li­no@ni­ce­ma­tin.fr

Di­manche der­nier, dans le hall du ter­mi­nal 1 de l’aé­ro­port de Nice - Côte d’Azur, il s’était fait re­mar­quer en in­sul­tant, en agres­sant, puis beau­coup plus grave, en me­na­çant de mort plu­sieurs po­li­ciers (lire notre édi­tion d’hier). Leur seul tort : ils étaient in­ter­ve­nus, à la de­mande des em­ployés du comp­toir Avia Part­ner, pour cal­mer un in­di­vi­du qui te­nait des pro­pos in­co­hé­rents tout en se mon­trant par­ti­cu­liè­re­ment agres­sif. Hier, Roc­co M., 32 ans, est ap­pa­ru, sous bonne es­corte, dans le box des pré­ve­nus du tri­bu­nal pré­si­dait par Da­vid Hill. Outre les me­naces pro­fé­rées à l’adresse des po­li­ciers, il avait éga­le­ment te­nu des pro­pos fai­sant l’apo­lo­gie du ter­ro­risme. Et par les temps qui courent, au­tant dire qu’ils ont été plus que pris au sé­rieux. Roc­co s’est pré­sen­té à la jus­tice torse nu sous son blou­son ou­vert. Les mains dans les poches de son ber­mu­da. Le vi­sage éma­cié et le re­gard quelque peu « hal­lu­ci­né ». Ce ré­si­dant de Ben­de­jun a été en­ten­du sur les faits qui n’ont pas man­qué de sus­ci­ter l’émoi dans les salles d’em­bar­que­ment. Et que le pré­sident Hill re­prend dans la lec­ture des in­ci­dents : «Je vais tous vous pé­ter la gueule!» «Vous al­lez en­tendre par­ler de moi!» «Je vais mettre une bombe» «Ça va être la guerre!» «On va ve­nir avec les sol­dats pour égor­ger vos femmes et vos en­fants…» Des pro­pos d’au­tant plus graves que le pré­ve­nu est fi­ché « S ». Roc­co se défend d’avoir pro­non­cé de telles pa­roles. Il se dit être la vic­time de vio­lences po­li­cières : «Alors que je ve­nais cher­cher un billet pour par­tir avec une amie à Bar­ce­lone».

Des an­nées en hô­pi­tal psy­chia­trique

« Mais vous étiez seul » , lui rap­pelle alors le pré­sident Hill. Roc­co conti­nue dans ses dé­lires : « On a échan­gé sur Fa­ce­book. Si vous vou­lez, je vous les fais lire ». Quant à sa dan­ge­ro­si­té sup­po­sée en rai­son de son fi­chage : « Un scan­dale » pour Roc­co qui met ça sur le compte d’une re­la­tion d’en­fance par­tie de­puis en Sy­rie. L’étude du pas­sé psy­chia­trique de Roc­co en ré­vèle da­van­tage. En­core sous cu­ra­telle ren­for­cée au dé­but de l’an­née, le pré­ve­nu, qui souffre de schi­zo­phré­nie, a pas­sé l’es­sen­tiel des cinq der­nières an­nées en hô­pi­tal psy­chia­trique. À la lec­ture du dos­sier mé­di­cal, le tri­bu­nal a or­don­né le main­tien en dé­ten­tion de Roc­co, une ex­per­tise psy­chia­trique. Une nou­velle au­dience a été fixée au 28 no­vembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.