« Pour les au­da­cieux »

L’an pro­chain, le pe­lo­ton tra­ver­se­ra les cinq mas­sifs mon­ta­gneux de l’Hexa­gone. Ch­ris­tian Prud­homme, le pa­tron de la Grande Boucle, ex­plique ce choix fort

Monaco-Matin - - Sports -

Ch­ris­tian Prud­homme, comment ré­su­mer ce Tour  ? C’est un par­cours fait pour les au­da­cieux, avec des sec­teurs mon­ta­gneux sur tout le tra­cé. Pour la pre­mière fois de­puis  ans, les cinq mas­sifs mon­ta­gneux se­ront pré­sents avec tou­te­fois moins d’as­cen­sions mais plus raides, sans doute les plus raides de l’his­toire du Tour. Je pense au Grand Co­lom­bier que nous avons mis sur le par­cours ces der­nières an­nées mais cette fois par la voie la plus dure avec des pentes qui vont jus­qu’à  %.

Et deux contre-la-montre? Un à l’ou­ver­ture à Dus­sel­dorf et un presque à la fer­me­ture, à Mar­seille, sur  ki­lo­mètres. L’Orange Vé­lo­drome, le Vieux Port, Notre-Dame de la Garde avec là en­core des pentes ex­trêmes sur une por­tion très courte, avant l’ar­ri­vée à Pa­ris sur des sites de l’am­bi­tion olym­pique pour les JO .

Est-ce un sou­tien à la can­di­da­ture pa­ri­sienne? ASO (la so­cié­té or­ga­ni­sa­trice) est clai­re­ment pour que les Jeux se dé­roulent à Pa­ris. Nous met­trons da­van­tage en­core en exergue les sites olym­piques pré­vus pour Pa­ris . Nous pas­se­rons tout près du Parc des Princes et de Ro­landGar­ros, à por­tée de ca­mé­ra en tout cas, au pied de la Tour Eif­fel et donc du Champ de Mars, de­vant les In­va­lides. Et le pe­lo­ton du Tour de France tra­ver­se­ra dans le sens de la lon­gueur la nef du Grand Pa­lais où se dé­rou­le­raient les épreuves d’es­crime et de taek­won­do.

Le Mont Blanc était la star du Tour . Quelle se­ra la star du Tour ? En terme de par­cours, il y au­ra plu­sieurs stars. Le Ju­ra sans au­cun doute, pen­dant deux étapes, l’une qui nous mè­ne­ra de Dole à la sta­tion des Rousses avec un fi­nal fait pour les ba­rou­deurs, l’autre avec trois cols hors ca­té­go­rie, la Biche, le Grand Co­lom­bier, le Mont du Chat grim­pé une seule fois par le Tour en . Mais l’ar­ri­vée in­édite au som­met de l’Izoard se­ra aus­si très forte. On a l’ha­bi­tude d’in­sis­ter sur les Alpes et les Py­ré­nées... Les mas­sifs des Alpes et des Py­ré­nées sont in­con­tour­nables mais nous cher­chons des dif­fi­cul­tés ailleurs. Nous au­rons en  une étape dans les Vosges, deux dans le Ju­ra, deux dans les Py­ré­nées, une dans le Mas­sif cen­tral, deux dans les Alpes. Il y a une vo­lon­té d’équi­li­brer les mas­sifs mon­ta­gneux, une vo­lon­té d’in­no­ver en res­pec­tant les ra­cines. Comme de faire l’ar­ri­vée au col d’Izoard, dans un décor fas­ci­nant, où les plus grands cham­pions se sont ex­pri­més. L’ar­ri­vée se­ra ju­gée à  mètres d’al­ti­tude, à trois jours de Pa­ris.

Êtes-vous pro-Froome ou pro-Quin­ta­na? On n’est ja­mais pour tel ou tel type de cou­reur. En re­vanche, nous rê­vons qu’il puisse y avoir des en­vo­lées sur les pentes ex­trêmes qui se­ront de nom­breuses fois au par­cours du pro­chain Tour. On re­cherche des scé­na­rios dif­fé­rents. Il y a de l’es­pace pour les au­da­cieux.

Des pentes ex­trêmes à... Mar­seille”

“C’est

un par­cours peut-être moins dur que ceux qu’on a connus dans le pas­sé. Il y a beau­coup d’iné­dit. La tra­ver­sée des cinq mas­sifs va rendre la course plus in­cer­taine, plus pié­geuse et je m’en ré­jouis.”

RO­MAIN BAR­DET

(Pho­to EPA/MAXPPP)

Ch­ris­tian Prud­homme : « L’ar­ri­vée in­édite au som­met de l’Izoard se­ra très forte. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.