Le neveu de Grace Kel­ly prêt à ra­mer avec le Prince

In­vi­té par le sou­ve­rain à ra­mer à ses cô­tés en ou­ver­ture des fi­nales des cham­pion­nats du monde d’avi­ron de mer à Mo­na­co, le neveu de la prin­cesse Grace s’est mon­tré en­thou­siaste hier

Monaco-Matin - - La Une - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR THO­MAS MI­CHEL tmi­chel@ni­ce­ma­tin.fr

En­pro­cla­mant l’ou­ver­ture des cham­pion­nats du monde d’avi­ron de mer de Mo­na­co, hier soir­dans l’au­di­to­rium Rai­nier-III, le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des So­cié­tés d’avi­ron, Jean-Ch­ris­tophe Rol­land a en­té­ri­né un re­cord de par­ti­ci­pa­tion en la pré­sence de 750 ra­meurs re­pré­sen­tant 31 na­tions. Pour­me­su­rer les forces en pré­sence, il suf­fi­sait de se fier à l’ap­plau­di­mè­tre­quia­per­mis à Mo­na­co de gla­ner sa­pre­mière mé­daille d’or de­vant la France, l’Es­pagne ou en­core l’Ita­lie. Une cé­ré­mo­nie mar­quée par des films évo­quant la vo­lon­té de la Prin­ci­pau­té d’avan­cer sur les ques­tions en­vi­ron­ne­men­tales et la pré­sence de John B. Kel­ly III, neveu de la prin­cesse Grace et cou­sin ger­main du prince Al­bert II, qui s’est con­fié.

Un lien très étroit, émo­tion­nel même, uni votre fa­mille à Mo­na­co et à l’avi­ron. Qu’est-ce que ce­la re­pré­sente pour vous d’être pré­sent au­jourd’hui?

Je res­sens beau­coup de plai­sir. Al­bert est res­té très proche de ses cou­sins amé­ri­cains et il est très fier de l’his­toire de la fa­mille dans l’avi­ron. J’étais d’ailleurs dé­jà pré­sent quand le nou­veau han­gar à ba­teaux a ou­vert et quand ils ont bap­ti­sé le dock du nom de mon père qui a été mé­daillé de bronze en  [JO de Mel­bourne, ndlr]. Et puis Al­bert et moi avons éga­le­ment un grand-père com­mun qui a été

trois fois cham­pions olym­piques ( et ). Donc c’est su­per pour Al­bert d’ac­cueillir les Mon­diaux ici et il vou­lait vrai­ment que je sois là pour re­pré­sen­ter mon grand-père.

Et vous n’êtes pas ve­nu seul, puisque des ba­teaux de Phi­la­del­phie (Ves­per Boat Club) par­ti­cipent à leurs pre­miers Mon­diaux en mer...

Nous étions dé­jà ve­nus deux fois pour le Chal­lenge prince Al­bert II mais c’est notre toute pre­mière par­ti­ci­pa­tion à un cham­pion­nat du monde d’avi­ron de mer. Nous avons un double fé­mi­nin, dont

une des membres est dans l’équipe olym­pique amé­ri­caine, et sa par­te­naire est aus­si dans l’équipe na­tio­nale. Ce sont deux très bonnes com­pé­ti­trices pour les­quelles nous nour­ris­sons de bons es­poirs de­main (au­jourd’hui) et sa­me­di. Et nous avons aus­si ame­né notre quatre de couple mas­cu­lin.

Qui se­ra ali­gné dans la même course que les cham­pions du monde mo­né­gasques…

Oui! Mo­na­co a ga­gné l’an­née der­nière [à Li­ma (Pé­rou), ndlr] donc Al­bert vou­dra dou­bler la mise chez lui. Mais on a l’es­poir que nos gar­çons fi­gurent bien même s’ils n’ont ja­mais ra­mé sur ce ba­teau au­pa­ra­vant. Ils se sont juste en­traî­nés des­sus mais n’ont ja­mais fait de com­pé­ti­tion of­fi­cielle. Ils es­pèrent mon­ter une équipe olym­pique dans le fu­tur et sont plu­tôt bons en ce­mo­ment donc nous avons aus­si de bons es­poirs pour eux.

Sa­me­di, vous al­lez vous-même ra­mer sur une vieille yole en bois d’aca­jou avec un équi­page très spé­cial com­po­sé, no­tam­ment, du prince Al­bert et de Jean-Ch­ris­tophe Rol­land [pré­sident de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des So­cié­tés d’avi­ron et cham­pion olym­pique en  à Syd­ney, ndlr]…

Oui, nous avions dé­jà ra­mé sur ce ba­teau en  lors du Chal­lenge prince Al­bert mais je n’ai pas eu l’oc­ca­sion de le re­faire. C’est un ba­teau fan­tas­tique! Je n’avais ja­mais vé­cu pa­reille ex­pé­rience. Les sièges sont en quin­conce, ils ne sont pas en ligne comme sur les ba­teaux mo­dernes. Et l’eau ne s’éva­cue pas au­to­ma­ti­que­ment. C’est un ba­teau sen­sa­tion­nel, c’est fou car c’est un ba­teau gi­gan­tesque [ mètres, ndlr] mais il surfe tou­jours les vagues. C’est un ou­vrage très spé­cial.

Et vous se­rez le lea­der de cette em­bar­ca­tion, comment vous sen­tez-vous?

Je me sens ho­no­ré.

Vos co­équi­piers vous semblent-ils prêts?

Plus que moi car je ne pense pas être dans ma meilleure forme [rires] mais ce se­ra amu­sant, c’est une ex­hi­bi­tion. Nous ra­me­rons avant tout pour prendre du plai­sir et mon­trer un ma­gni­fique ba­teau.

‘‘ Ce se­ra amu­sant, c’est une ex­hi­bi­tion ”

(Pho­to Cy­ril Do­der­gny)

De­main, John B. Kel­ly III mè­ne­ra cette yole de  mètres lors d’une ex­hi­bi­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.