Deux ados tou­lon­nais en­pri­son pour des vols à l’ar­ra­chéàNice

Monaco-Matin - - Côte D’azur - CH­RIS­TOPHE CIRONE cci­rone@ni­ce­ma­tin.fr

Ils n’ont que 16 ans, mais dé­jà un ba­gage ju­di­ciaire char­gé– une cin­quan­taine d’an­té­cé­dents – et une ex­pé­rience de l’uni­vers car­cé­ral. Deux ado­les­cents tou­lon­nais viennent d’être in­car­cé­rés pour une sé­rie de vols de col­liers à l’ar­ra­ché, com­mis voi­là plus d’un an dans les quar­tiers Est de Nice. La té­na­ci­té des en­quê­teurs, conju­guée à un soup­çon de chance, a per­mis à la jus­tice de met­treun­coup d’ar­rêt à leur in­quié­tante dé­rive dé­lin­quante. Nice, 1er oc­tobre 2015. Une pas­sa­gère qui at­tend le tram­way à la sta­tion Pont-Mi­chel se fait ar­ra­cher sa chaîne en or. Une scène ré­cur­rente ces jours-là. Àcinq re­prises dé­jà, entre les 17 et 24 sep­tembre, cinq vols à l’ar­ra­ché ont été re­cen­sés au­tour de cet ar­rêt de tram’. Àchaque fois, deux in­di­vi­dus ont opé­ré en­semble, avant de fi­lerà­pie­detde dis­pa­raître dans le quar­tier Bon-Voyage. Les vic­times sont toutes des femmes, âgées de 25 à 90 ans. Avi­sés de cette sé­rie noire, les po­li­ciers ni­çois ont mis en place une sur­veillance. Ils ex­ploitent les ca­mé­ras de vi­déo­pro­tec­tion afin d’iden­ti­fier les deux ar­ra­cheurs. Mal­gré la dif­fu­sion de leur si­gna­le­ment, im­pos­sible de re­trou­ver leur trace.

Res­sem­blance trou­blante

La sé­rie s’in­ter­rompt après le vol du 1er oc­tobre2015. Mais l’af­faire, alors qu’elle semble dans l’im­passe, va re­bon­dir un an plus tard. Le 28 sep­tembre der­nier, deux jeunes sont in­ter­pel­lés en fla­grant dé­lit, au même en­droit et­pour des faits­si­mi­laires. Rien ne les rac­croche à la sé­rie de l’au­tomne2015. Rien… Si­non que l’un d’eux res­semble for­te­ment à l’un des sus­pects re­cher­chés un an plus tôt. Et pour cause: il s’agit de son cou­sin. Vé­ri­fi­ca­tions faites, ce­cou­sin ré­side à Tou­lon… et n’est que trop connu des po­li­ciers va­rois. A16ans, cet ha­bi­tant de la ci­té de la Beau­cai­re­cu­mule dé­jà une cin­quan­taine de dé­lits (vols, stups...). Idem pour son grand ami, 17 ans, is­su du même quar­tier. Ami ve­nu le re­joindre l’an pas­sé, à Nice, où la jus­tice l’avait pla­cé en foyer pour mi­neurs afin de stop­per ses écarts. Le groupe d’en­quête vols violences de la sû­re­té dé­par- te­men­tale des Alpes-Ma­ri­times, en lie­na­vec laBST et la Bac tou­lon­naises, par­vient donc à iden­ti­fier le tan­dem. Les deux ados sont in­ter­pel­lés au centre pé­ni­ten­tiaire pour mi­neurs de Mar­seille, où ils sé­jour­naient pourd’autres faits. Une in­car­cé­ra­tion rare à leur âge, liée à leur fâ­cheuse ha­bi­tude à prendre congé des foyers et centres édu­ca­tifs fer­més.

Aveux en garde à vue

Mer­cre­di, les en­quê­teurs ni­çois sont al­lés cher­cher les deux ados pour les en­tendre en­garde àvue. Le ca­det a re­con­nu la qua­si-to­ta­li­té des faits, as­su­rant avoir vo­lé pour fi­nan­cer son sé­jour ni­çois… à l’hô­tel. L’aî­néa­con­fir­mé son im­pli­ca­tion, et es­ti­mé ses gains à 500 eu­ros. Tous deux ont été dé­fé­rés, hier, au par­quet de Tou­lon. Mis en exa­men, ils ont re­ga­gné leur cel­lule à Mar­seille. L’autre tan­dem, in­ter­pel­lé fin sep­tembre à Nice pour un seul fait, a quant à lui été re­mis en li­ber­té en at­ten­dant les suites de l’en­quête.

(D.R.)

Sur ce cli­ché, l’un des agres­seurs prend la fuite avec le col­lier d’une pas­sa­gère, à la sta­tion de tram­way Pont-Mi­chel, à l’au­tomne .

(Pho­to Eric Ot­ti­no)

C’est dans un ap­par­te­ment de la ré­si­dence Parc Saint- Paul que le corps sans vie d’une femme a été re­trou­vé hier ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.