Les pa­quets de ci­ga­rettes neutres bien­tôt en vente

En jan­vier pro­chain, les bu­ra­listes ne met­tront en vente qu’un seul et même type d’em­bal­lage de ci­ga­rettes. La pro­fes­sion s’es­time lé­sée par rap­port aux pays fron­ta­liers et en­vi­sage des al­ter­na­tives

Monaco-Matin - - La Une - GUILLAUME BERTOLINO gber­to­li­no@ni­ce­ma­tin.fr

Àpar­tir du 20 no­vembre pro­chain, les bu­reaux de ta­bac ne re­ce­vront plus qu’un seul et même type de pa­quet de ci­ga­rettes. « Seule la marque, ins­crite en tout pe­tit au bas du pa­quet, de fa­çon stan­dar­di­sée, per­met­tra de les dis­tin­guer » , com­mente, amer, Pierre Ro­me­ro, se­cré­taire gé­né­ral des bu­ra­listes du 06. Ces der­niers au­ront en­suite jus­qu’au 31 dé­cembre pour écou­ler tous les stocks d’étuis ac­tuels. Au 1er jan­vier, seul le pa­quet neutre, me­sure phare du pro­jet de loi de san­té de Ma­ri­sol Tou­raine, se­ra mis en vente. De­puis le 20 mai der­nier, les fa­bri­cants de ta­bac n’ont donc plus le droit de fa­bri­quer pour le mar­ché fran­çais des pa­quets de ci­ga­rettes tra­di­tion­nels. Même sort pour les car­touches ou le ta­bac à rou­ler. For­te­ment por­té par la mi­nistre de la San­té Ma­ri­sol Tou­raine du­rant quatre ans, le pa­quet neutre consti­tue pour le gou­ver­ne­ment une vic­toire en ma­tière de lutte contre le ta­bac, vi­ve­ment com­bat­tu par les in­dus­triels et les bu­ra­listes. Il est au­jourd’hui source de cris­pa­tion sup­plé­men­taire pour des bu­ra­listes qui s’es­timent une nou­velle fois pris en otage de me­sures contre- pro­duc­tives : « Dé­jà, il est très contrai­gnant pour nous. Les mises en rayon sont com­pli­quées. C’est, en outre, un bel exemple de mar­ke­ting in­ver­sé. Les clients nous disent

qu’ils trouvent ça moche et peu pra­tique » .

Pro­té­ger les jeunes

C’est sans doute la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment qui cherche un nou­veau moyen d’en­rayer la vente du ta­bac qui « tue pré­ma­tu­ré­ment 73000 Fran­çais tous les ans, soit 13 % de la­mor­ta­li­té glo­bale », rap­pelle au pas­sage le Co­mi­té na­tio-

nal contre le ta­bac. « Plus de 200000 en­fants et jeunes ado­les­cents tombent chaque an­née dans le piège de la ci­ga­rette », in­dique en­core l’as­so­cia­tion. Et c’est pré­ci­sé­ment cette jeune cible que le pa­quet neutre pour­rait dé­rou­ter. « Le pa­quet de ci­ga­rettes a été, pen­dant des dé­cen­nies, un sup­port de com­mu­ni­ca­tion es­sen­tiel pour l’in­dus­trie du ta­bac dans le re­crute- ment et la fi­dé­li­sa­tion des consom­ma­teurs, plus par­ti­cu­liè­re­ment au­près des jeunes, au même titre qu’un ven­deur muet », ex­plique en­core le CNCT. « Per­sonne dans la pro­fes­sion ne re­met en cause la dan­ge­ro­si­té du ta­bac. Nous sommes mêmes les pre­miers à faire de la pé­da­go­gie et de l’in­for­ma­tion au­près des jeunes » , in­dique M. Ro­me­ro­dans son éta­blis­se­ment La Gran­deOurse, à Juan-les-Pins. Ce n’est pas ce qui res­sort d’une étude pu­bliée dans la re­vue des ma­la­dies res­pi­ra­toires qui pointe, jus­te­ment, le nombre éle­vé de jeunes fu­meurs, mi­neurs, qui disent ache­ter quo­ti­dien­ne­ment leurs clopes chez le bu­ra­liste.

 bu­ra­listes en moins en 

Pour au­tant, M. Ro­me­ro per­siste en di­sant que le gou­ver­ne­ment fait fausse route et se trompe de cible. « Que l’on ar­rête de nous ta­per des­sus, en­core et en­core. In­las­sa­ble­ment. Nous sommes dé­jà le pays par­mi les plus chers d’Eu­rope pour les ci­ga­rettes. Je pense que les clients vont sim­ple­ment al­ler les ache­ter ailleurs. En Ita­lie ou en Es­pagne, où les pa­quets sont nor­maux et où elles sont moins chères. Ce­la va ou­vrir éga­le­ment en grand la porte de la contre­fa­çon… Pour moi, une re­mise à ni­veau, à l’échelle de l’Eu­rope, du prix du pa­quet, avec un main­tien des prix ac­tuels en France, ai­de­rait plus ef­fi­ca­ce­ment à faire di­mi­nuer la vente. Or, au­jourd’hui on di­mi­nue la vente en France, mais pas le nombre de fu­meurs » . En chef d’en­tre­prise, Pierre Ro­me­ro rap­pel­leque 1500 bu­ra­listes ont ti­ré le ri­deau en 2015. « Se­raisje le pro­chain? Je de­mande juste le res­pect pour une pro­fes­sion qui reste le pre­mier lien de proxi­mi­té des clients » .

(Pho­to Sé­bas­tien Bo­tel­la)

Dans les bu­reaux de ta­bac, les pre­miers pa­quets neutres com­mencent à se voir.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.