Le meilleur des trai­te­ments

Monaco-Matin - - Détente -

Il pa­raît que la baisse du chô­mage est due à un meilleur trai­te­ment. Non pas à un trai­te­ment hu­main ou éco­no­mique mais à un trai­te­ment sta­tis­tique ini­tié par Hol­lande. C’est lors­qu’il a com­men­cé à in­ver­ser les courbes fé­mi­nines de son cé­li­bat que le dé­cou­cheur de la rue du Cirque a ap­pris à jon­gler avec les chiffres et dé­cou­vert les ver­tus po­li­tiques si­non so­ciales de l’arith­mé­tique bu­reau­cra­tique. Bien sûr, les for­ma­tions et les ra­dia­tions ne per­mettent pas tou­jours au chô­meur trai­té sta­tis­ti­que­ment de re­trou­ver sa fier­té ci­toyenne. Au moins peut-il pas­ser aux yeux de sa famille et de ses amis, à dé­faut de quel­qu’un dont la col­lec­ti­vi­té a vrai­ment be­soin, comme un pa­triote sou­cieux de l’au­to-sa­tis­fac­tion gou­ver­ne­men­tale. On peut, par ailleurs, consi­dé­rer que si le trai­te­ment sta­tis­tique n’a pas réel­le­ment fait bais­ser le nombre des de­man­deurs, il a fait tra­vailler da­van­tage les comp­tables de Pôle Em­ploi. Ces pré­po­sés doivent éga­le­ment pos­sé­der l’art de la ré­fé­rence en com­pa­rant les ré­sul­tats les plus po­si­tifs avec les ré­sul­tats les plus ca­tas­tro­phiques. Ain­si, ne sau­rait- on af­fir­mer que le der­nier ré­sul­tat est le meilleur de­puis  sans ou­blier qu’on avait en­re­gis­tré le mois pré­cé­dent le plus mau­vais ré­sul­tat de­puis la même date. En ap­pli­ca­tion du fa­meux théo­rème d’El Khom­ri : «Plus un gouffre échappe à la vue à force d’être pro­fond et plus il est

fa­cile de nier son exis­tence. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.