Pa­ris sans convaincre

Cinq jours après une piètre per­for­mance lors du Cla­si­co (0-0), le PSG s’est re­lan­cé hier soir en s’im­po­sant à Lille (1-0). Un suc­cès ac­quis sans briller dans le jeu

Monaco-Matin - - Sports -

C’est Ca­va­ni, jusque-là très mal­adroit, qui a of­fert à l’heure de jeu une vic­toire pré­cieuse au PSG hier soir. De quoi sou­la­ger son en­traî­neur Unai Eme­ry, sous le feu des cri­tiques après un dé­but de sai­son en de­mi-teinte, à l’image d’une pres­ta­tion­dé­li­cate face à l’OM di­manche der­nier. Trou­vé dans la sur­face par Di Ma­ria, l’Uru­guayen a en­chaî­né un contrôle orien­té de la poi­trine et une frappe puis­sante sous la barre d’Enyea­ma pour­mar­quer son­dixiè­me­but de la sai­son en cham­pion­nat (64e). A quatre jours d’un dé­pla­ce­ment im­por­tant chez les Suisses de Bâle en Li­guedes cham­pions, le­qua­druple cham­pion de France en titre ne s’est pas vrai­ment ras­su­ré. Pa­ris, qui re­prend pro­vi­soi­re­ment la deuxiè­me­place du clas­se­ment avec 23 points, à trois lon­gueurs du lea­der ni­çois, a de­nou­veau pei­né of­fen­si­ve­ment fa­ceàu­nad­ver­sai­re­va­leu­reux qui n’a pas mé­na­gé ses ef­forts pour contre­car­rer l’ar­ma­da pa­ri­sienne. Lille, qui a concé­dé sa sep­tième dé­faite de la sai­son, la troi­sième à do­mi­cile, reste à la16e place (10 points) mais pour­rait re­bas­cu­ler dans la zone rouge sa­me­di. Il ne de­vance

Caen et Mont­pel­lier qu’à la différence de buts. Le pres­sing im­po­sé d’en­trée par les Nor­dis­te­sa­con­si­dé­ra­ble­ment gê­né les Pa­ri­siens en dé­but de ren­contre. Mais le rou­leau com­pres­seur fran­ci­lien s’est adap­té et a ra­pi­de­ment pris le des­sus.

But re­fu­sé pour Di Ma­ria

Il fal­lait un grand Enyea­ma, au­teur de sa meilleu­re­pres­ta­tionde la sai­son, pour em­pê­cher Pa­ris d’ou­vrir le score en pre­mière pé­riode. Le Ni­gé­rian re­pous­sait d’abor­dun tir de Di Ma­ria, qui avait été lan­cé dans le dos de la dé­fense, puis blo­quait en deux temps une ten­ta­tive de Ca­va­ni (18e). Le por­tier du Losc était en­core dé-

ci­sif quelques mi­nutes plus tard, en re­pous­sant une nou­velle frappe puis­sante de Di Ma­ria (22e). Dans la fou­lée, l’Ar­gen­tin, à la­peine de­puis le dé­but de sai­son, bu­tait une nou­velle fois sur Enyea­ma, mais mar­quait après avoir bé­né­fi­cié d’un contre fa­vo­rable. Tou­te­fois, sur in­di­ca­tion­de­son as­sis­tant, l’ar­bitre re­fu­sait le but pour une main peu évi­dente (23e). Et quand le gar­dien lillois ne fai­sait pas de mi­racles, c’est Ca­va­ni qui éta­lait sa­ma­la­dresse. Après un bon tra­vail de Lu­cas, Di Ma­ria­dé­ca­lait le « Ma­ta­dor », qui ti­rait dans les nuages alors qu’il était en po­si­tion idéale (42e). Il re­met­tait ça à la 59e, après un tir de Ma­tui­di contré in

ex­tre­mis par Ci­vel­li. Cette fois, l’Uru­guayen en­voyait un mis­sile au-des­sus de la trans­ver­sale alors qu’il était en­core une fois bien po­si­tion­né. La troi­sième grosse oc­ca­sion était fi­na­le­ment la bonne pour le meilleur buteur de L1. Après un bal­lon bê­te­ment per­du par Pal­mie­ri, le bal­lon na­vi­guait aux abords de la sur­face lil­loise et Di Ma­ria réa­li­sait un centre par­fait pour Ca­va­ni, qui fu­sillait un Enyea­ma im­puis­sant (0-1, 64e). Lille, à la peine phy­si­que­ment en fin­de­matchs’est oc­troyé­quelques oc­ca­sions, à l’image des ra­tés énormes de Ma­vu­ba (58e) et San­kha­ré (82e) mais sans par­ve­nir à ar­ra­cher un nul in­es­pé­ré.

(Photo AFP)

Après leur nul contre Mar­seille (- ), les Pa­ri­siens ont re­noué avec la vic­toire. Ca­va­ni a ins­crit son  but de la sai­son en Ligue , hier soir au stade Pierre-Mau­roy.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.