« Les vé­ri­tables am­bas­sa­deurs, c’est nous! »

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

Es­to­ma­qué. De­nis Cip­po­li­ni, le pré­sident des hô­te­liers azu­réens n’en est tou­jours pas re­ve­nu lors­qu’il a lu, dans ces mêmes co­lonnes, que le site Airbnb s’au­to­pro­cla­mait « am­bas­sa­deur de la ré­gion Pa­ca ». « J’ai

bon­di » , nous dé­clare-t-il

après coup. « C’est plu­tôt un pro­fi­teur de l’ac­ti­vi­té tou­ris­tique ». « Vous vous ren­dez compte que Airbnb qui dé­clare   hé­ber­ge­ments en PA­CA, c’est l’équi­valent de  hô­tels de  chambres! Si on fait une moyenne de  sa­la­riés par hô­tels, ce sont   em­plois qui ne sont pas créés. Et je ne parle de l’iné­ga­li­té fis­cale. Airbnb ne paye pas la TVA ni les charges des em­ployés ». Les vrais am­bas­sa­deurs du tou­risme, « j’en fai­sais par­tie la se­maine der­nière avec le Co­mi­té ré­gio­nal du tou­risme Côte d’Azur et PA­CA, l’of­fice du tou­risme de Nice, Atout France, quand nous sommes al­lés à la ren­contre des pro­fes­sion­nels du tou­risme en Chine. Nous étions en dé­lé­ga­tion pour pro­mou­voir toute la ré­gion PA­CA. Et nous avons été bien ac­cueillis. Ça, c’est un vrai tra­vail d’am­bas­sa­deur du tou­risme » . Dans cha­cune des trois grandes mé­ga­poles qui ont été vi­si­tées, « plu­sieurs cen­taines d’agences de voyage étaient pré­sentes. Pour nous dire tout le bien qu’ils pen­saient de la France » . De plus en plus d’hô­te­liers se sont mis à ac­cep­ter les cartes ban­caires chi­noises. Des né­go­cia­tions sont éga­le­ment avan­cées pour l’ou­ver­ture d’une ligne aé­rienne di­recte entre Nice et la Chine.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.