Oli­ver Stone: « Oba­ma n’a rien fait »

Monaco-Matin - - Détente - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PHILIPPE DUPUY

D’Oli­ver Stone (USA). Avec Jo­seph Gor­don-Le­vitt, Shai­lene Woo­dley, Me­lis­sa Leo. Du­rée:  h . Genre: Bio­pic. Notre avis : ★★★

Fa­ti­gué ou désa­bu­sé? A Pa­ris, où il as­su­rait la pro­mo­tion de son nou­veau long-mé­trage, consa­cré au lan­ceur d’alerte Ed­ward Snowden, (l’homme qui a ré­vé­lé le scan­dale des écoutes de la NSA), Oli­ver Stone a pa­ru par­ti­cu­liè­re­ment pes­si­miste sur la ré­cep­tion du film et en­core plus sur sa ca­pa­ci­té à faire chan­ger les choses. Le réa­li­sa­teur de Wall Street, JFK et World Trade Cen­ter n’en conti­nue pas moins à dé­non­cer avec vi­gueur la dé­rive sé­cu­ri­taire de son pays, les ÉtatsU­nis…

Qu’est-ce qui vous a don­né en­vie de ra­con­ter l’his­toire de Snowden? Quand l’af­faire a écla­té, en juin , je n’avais pas l’in­ten­tion d’en faire un film­car l’ac­tion de Snowden était contro­ver­sée et il était dif­fi­cile de sa­voir où se si­tuait la vé­ri­té. J’ai mis long­tempsàme faire une idée. Mais je suis al­lé le voir à Mos­cou, où il vit en exil. Je l’ai ren­con­tré neuf fois, dans des bu­reaux ou des chambres d’hô­tels, et ce qu’il m’a ra­con­té m’a convain­cu de sa sin­cé­ri­té. Il était im­por­tant qu’on parle de lui et de ce qu’il a fait.

On s’in­ter­roge tou­jours sur ses mo­ti­va­tions réelles. Est-il un traître ou un hé­ros? Il me pa­raît évident que Snowden a agi pour le bien de l’hu­ma­ni­té et non pour son compte per­son­nel. Je rap­pelle qu’il n’a pas ven­du ses in­for­ma­tions. Il les a sim­ple­ment don­nées à trois jour­na­listes pour qu’ils fassent leur tra­vail. J’ai beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour ce qu’il a fait. Je ne suis pas cer­tain que j’au­rais eu le cou­rage de faire ce qu’il a fait à son âge,  ans, sa­chant per­ti­nem­ment qu’il al­lait sa­cri­fier sa vie.

Pour­quoi est-il al­léàMos­cou et pour­quoi y reste-t-il? Son pas­se­port amé­ri­cain a été ré­vo­qué, il est dé­sor­mais apa­tride. Et Mos­cou était une des rares ca­pi­tales au monde où sa sé­cu­ri­té pou­vait être as­su­rée.

Com­ment ex­pli­quez-vous l’image gé­né­ra­le­ment né­ga­tive des lan­ceurs d’alerte? Avant lui d’autres, en ef­fet, ont oeu­vré dans un but sem­blable. Je pense à Lo­well Berg­man et Jef­freyWi­gand qui avaient ré­vé­lé le scan­dale de l’in­dus­trie du ta­bac. En , alors qu’il dé­non­çait la guerre du Viet­nam, Da­niel Ells­berg était, lui aus­si, consi­dé­ré comme un traître. Il y a eu éga­le­ment Erin Bro­cko­vich… En , Times Ma­ga­zine avait mis à la une cer­tains d’entre eux. Mais au­jourd’hui ce se­rait in­con­ce­vable. De­puis les évé­ne­ments du  sep­tembre on vit dans un autre pays, où tout est contrô­lé…

Oba­ma avait pour­tant pro­mis des chan­ge­ments… Il a évo­qué des ré­formes, mais n’a pas mo­di­fié les agis­se­ments de la CIA, ni sup­pri­mé le pro­gramme de sur­veillance, ni Guan­ta­na­mo… C’est hon­teux car il avait re­çu man­dat du peuple amé­ri­cain pour le faire. Mais dès qu’il s’est as­sis dans le bu­reau ovale, il est de­ve­nu une sorte de ver­sion amé­lio­rée de Bush. Au fond, il est comme lui. Mais il soigne plus son image. La fré­quen­ta­tion de Snowden ne vous a-t- elle pas ren­du un peu pa­ra­noïaque? On me le de­man­dait dé­jà à l’époque de JFK ou de Sal­va­dor. Je le suis sans doute, mais vous de­vriez l’être aus­si quand vous al­lu­mez votre or­di­na­teur. Ce qu’on montre dans le fil­mest vrai et c’est ef­frayant. Il fau­drait une lé­gis­la­tion et des trai­tés in­ter­na­tio­naux plus contrai­gnants sur ces ques­tions, car les États-Unis et d’autres gou­ver­ne­ments ont au­jourd’hui des moyens d’es­pion­nage sans com­mune me­sure avec ce qui exis­tait au­pa­ra­vant et la ligne entre ce qui est lé­gal ou pas n’est pas clai­re­ment dé­fi­nie. C’est très dan­ge­reux pour la dé­mo­cra­tie.

Votre pro­chain pro­jet? Un film sur Do­nald Trump peut- être? Cer­tai­ne­ment pas! Dans un an, Trump vous in­té­res­se­ra à peu près au­tant que votre re­pas de la veille. Je ne vois rien d’in­té­res­sant à ra­con­ter sur lui, en dehors de l’im­pos­ture qu’il re­pré­sente.

(Pho­to Pro­duc­tion)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.