Tou­risme: fré­quen­ta­tion tou­jours vive à Monaco

Le bi­lan de la sai­son es­ti­vale, en de­çà des ré­sul­tats re­cords des an­nées 2015 et 2014, de­meure po­si­tif se­lon la Di­rec­tion du tou­risme. Avec un re­tour ap­pré­cié de la clien­tèle ita­lienne

Monaco-Matin - - Monaco - CEDRIC VERANY cve­ra­ny@mo­na­co­ma­tin.mc

Tou­ché mais pas cou­lé. Dans un contexte ré­gio­nal par­ti­cu­lier cet été, le tou­risme mo­né­gasque a tout de même main­te­nu son cap. « L’an­née 2016 a très bien dé­mar­ré avec le tou­risme d’af­faires, puis nous avons consta­té un ra­len­tis­se­ment dès le mois de juin, en per­dant quelques nui­tées », ex­plique le di­rec­teur du Tou­risme, Guillaume Rose. En cause, les ef­fets conju­gués des ma­ni­fes­ta­tions contre la loi Tra­vail en France, des craintes des dé­bor­de­ments de l’Eu­ro de foot­ball, de la chute du rouble, du Brexit et de l’at­ten­tisme de la clien­tèle amé­ri­caine qui, tra­di­tion­nel­le­ment, voyage moins avant l’élec­tion pré­si­den­tielle. « Au fi­nal, trois mar­chés de notre top 5 de clien­tèle ont été tou­chés. Mais deux mar­chés ont pros­pé­ré, la clien­tèle fran­çaise et le re­tour des Ita­liens, en aug­men­ta­tion très nette. »

« Nous sommes loin de la ca­tas­trophe »

En chiffres, la clien­tèle trans­al­pine signe un co­me­back à +12 %. «La si­tua­tion éco­no­mique en Ita­lie est meilleure. Nous avons nom­mé dans vingt villes d’Ita­lie des chefs d’en­tre­prise ré­pu­tés pour être am­bas­sa­deur de la des­ti­na­tion, en charge de nous ra­me­ner du tou­risme d’af­faires » , avance Guillaume Rose pour ex­pli­quer ce re­bond. Cô­té na­tio­na­li­té, la clien­tèle fran­çaise de­meure nu­mé­ro 1 au pal­ma­rès. Sur les mois d’été, ce sont les An­glais qui ont do­mi­né le mar­ché, même s’ils ont été en re­cul de 6 % par rap­port à 2015. En moyenne, le taux d’oc­cu­pa­tion hô­te­lier de juin à sep­tembre a été de 79,40 % contre 83,89 % en 2015. «Nous sommes loin de la ca­tas­trophe. Les an­nées 2014 et 2015 sont, en chiffres, les meilleures an­nées du siècle. Et la sai­son es­ti­vale 2016 reste bonne, as­sure le di­rec­teur du Tou­risme. Le mois de juillet a été mar­gi­na­le­ment im­pac­té par l’at­ten­tat de Nice. Monaco a bé­né­fi­cié de son image de sé­cu­ri­té. Mais nous sommes plei­ne­ment so­li­daires et nous avons été im­pac­tés par l’ef­fet ressenti sur la Côte d’Azur. »

At­ti­rer la clien­tèle gay amé­ri­caine

La re­prise de sep­tembre, an­non­cée « bonne », a été mar­quée par le tun­nel des grands ren­dez-vous d’af­faires: con­grès des as­su­reurs, Yacht show et sa­lon Luxe Pack. Par­mi les mar­chés ci­blés pour l’ave­nir, ce­lui des Chi­nois pro­gresse. « Nous sommes sur de re­la­tifs pe­tits vo­lumes. Au­tour de 10000 nui­tées sur l’an­née, ce qui place la clien­tèle ve­nue de Chine à la quin­zième place de notre clas­se­ment. Nous sommes tout le temps pré­sents et re­pré­sen­tés en Asie où nous pros­pec­tons non pas la clien­tèle de masse, mais de haut de gamme. » Autre cible? La clien­tèle des voyages de noces par­tout dans le monde, dont la clien­tèle gay aux ÉtatsU­nis, de­puis l’in­tro­duc­tion du ma­riage dans la plu­part des États. « Nous sommes en contact là-bas avec les ré­seaux du tou­risme LGBT. C’est un mar­ché à fort pou­voir d’achat avec des clients en re­cherche d’un en­droit ro­man­tique et sé­cu­ri­sé. » En­fin la DTC convoite aus­si le mar­ché mexi­cain, « très por­teur et à fort po­ten­tiel », et sur­veille aus­si ce­lui de l’Eu­rope de l’Est.

(Pho­to Franz Cha­va­roche)

Mar­quée par les évé­ne­ments tra­giques de la Pro­me­nade des An­glais, la sai­son es­ti­vale en Prin­ci­pau­té a glo­ba­le­ment gar­dé la ten­dance de forte fré­quen­ta­tion connue ces der­nières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.