Un jour­na­liste russe conduit avec , gd’al­cool:  jours de pri­son

Monaco-Matin - - Monaco - JEAN-MA­RIE FIORUCCI

D’abon­dantes li­ba­tions ont conduit un jour­na­liste free-lance russe de 36 ans, me­not­té, de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel pour conduite en état d’ivresse. Un taux de 2,76 g d’al­cool par litre de sang a été re­le­vé. L’af­faire re­monte au 22 oc­tobre der­nier. Cet homme, as­sez beau gar­çon, quitte sa ré­si­dence tem­po­raire de Beaulieu-sur-Mer pour pas­ser la soi­réeà-Monaco. Il­veut s’aé­rer l’es­prit, obs­cur­ci par des craintes re­la­tives à un pro­jet pro­fes­sion­nel. Son point de chute? L’éta­blis­se­ment bran­ché de la Prin­ci­pau­té si­tué sur les rives du port Her­cule: La Ras­casse. Là, il dis­sipe cette at­mo­sphè­re­morne et dé­pri­mante avec des cock­tails jus­qu’à tard­dans la nuit. Au­mo­ment de re­prendre son vé­hi­cule, il em­porte une bou­teille de cham­pa­gneque l’on re­trou­ve­ra vide sur le siège quan­dil se­rain­ter­pel­lé, en­fin, par les po­li­ciers, vers1­heure, suite à une conduite ha­sar­deuse sur les routes mo­né­gasques.

Pas de clé­mence

Au cours du contrôle, il est dansun tel état d’ébrié­té­qu’il lui est im­pos­sible de souf­fler dans l’al­coo­test. Le Mos­co­vite est alors trans­por­té au CHPG où la prise de sang ré­vé­le­ra le taux ex­ces­sif, pas très éloi­gné du co­ma éthy­lique. Aux in­ter­ro­ga­tions du pré­sident Flo­res­tan Bel­lin­zo­na sur les rai­sons de son com­por­te­ment, le pré­ve­nu s’ex­cuse po­li­ment, cal­me­ment, avec hu­mi­li­té. « J’ai com­mis une er­reur. Je suis dé­so­lé. Je suis un grand voya­geur… » Le Slave ne se­ra pas plus lo­quace. «On­vous re­pro­cheé­ga­le­ment votre re­fus d’ob­tem­pé­rer » , pré­cise le ma­gis­trat. « Je ne m’en­sou­viens pas. Alors je ne le contes­te­rai pas » ré­pon­dra l’homme dans le box. Après avoir rap­pe­lé le par­cours al­coo­li­sé de ce per­son­nage, jusque dans sa voi­ture, le pro­cu­reur Cy­rielle Colle a sou­li­gné « le com­por­te­ment très dan­ge­reux de Mon­sieur. Même si c’est un pri­mo dé­lin­quant, puis­queses ca­siers ju­di­ciaires sont vierges, vous le condam­ne­rez à une peine de vingt et un jours de pri­son ferme » . La dé­fense ti­que­ra pour si­gni­fier sa désap­pro­ba­tion. « Avec un tel quan­tum, vous anéan­tis­sez une par­tie du par­cours pro­fes­sion­nel de mon client, dé­clare Me Ra­phaëlle Sva­ra. Il doit si­gnerà­nou­veau un im­por­tant contrat dans les pro­chains jours. Soyez clé­ments ou bie­nop­tez­pour une peine frac­tion­née… » Le tri­bu­nal sui­vra sans au­cu­ne­mo­di­fi­ca­tion les ré­qui­si­tions du mi­nis­tère pu­blic.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.